Corée du Nord: la Chine appelle les Etats-Unis à de la "retenue"

Corée du Nord: la Chine appelle les Etats-Unis à de la "retenue"

Publié le :

Lundi 24 Avril 2017 - 12:08

Mise à jour :

Lundi 24 Avril 2017 - 12:29
© Paul J. Richards, Ed Jones / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La situation entre Les Etats-Unis et la Corée du Nord reste tendue a quelques jours de l'arrivée d'un porte-avions américain dans les eaux de la péninsule coréenne. Lors d'un échange téléphonique, le président chinois Xi Jinping a convié Donald Trump a de la "retenue".

Alors que la situation entre les Etats-Unis et la Corée du Nord est extrêmement tendue, Donald Trump s'est entretenu au téléphone avec les dirigeants chinois et japonais. Deux semaines après que Washington en ait donné l'ordre, un porte-avions de l'US Navy devrait arriver près des côtes de la péninsule coréenne d'ici quelques jours. Ce lundi 24, le président chinois a demandé à Donald Trump de faire preuve de "retenue", rapportent les médias.

Le dirigeant chinois a déclaré que la Chine "espère que toutes les parties fassent preuve de retenue et s’abstiennent de toute action de nature à aviver les tensions dans la péninsule", annonce la télévision publique chinoise CCTV, qui relaie systématiquement les positions officielle du gouvernement.

Xi Jinping est également revenu sur les essais nucléaires et le missiles balistiques expérimentés par le régime de Pyongyang: "Le seul moyen de résoudre le plus vite possible la question du nucléaire nord-coréen et de réaliser la dénucléarisation de la péninsule, c'est que chaque partie concernée assument ses responsabilités", a-t-il ajouté.Par ailleurs, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a exprimé lundi 24 son intention de rester en contact avec les Etats-Unis en ce qui concerne la Corée du Nord. Il a demandé de la retenue aussi de la part de Pyongyang.

Dimanche 23, le régime nord-coréen a menacé d'attaquer le porte-avions américain UUS Carl Vinson. A l'occasion du 85e anniversaire de l'Armée populaire de Corée mardi 25, le régime envisage de lancer de nouveaux missiles ou de mener un sixième essai nucléaire. Donald Trump s'était jeudi 13 engagé a "traiter le problème" de nucléarisation nord–coréen. Une menace à laquelle la Corée du Nord a répondu qu'elle donnerait une réponse "sans pitié" à toute provocation américaine.

Deux semaines après que Washington en ait donné l'ordre, un porte-avions de l'US Navy devrait arriver près des côtes de la péninsule Coréenne d'ici quelques jours.

Commentaires

-