Corée du Nord: l'épouse de Kim Jong-un a accouché, le dictateur stalinien est père pour la troisième fois

Carnet rouge

Corée du Nord: l'épouse de Kim Jong-un a accouché, le dictateur stalinien est père pour la troisième fois

Publié le :

Mardi 29 Août 2017 - 16:53

Mise à jour :

Mardi 29 Août 2017 - 17:53
Kim Jong-un a eu un troisième enfant, a rapporté ce mardi l'agence sud-coréenne Yonhap, alors que l'épouse du dirigeant nord-coréen avait disparu des radars pendant plusieurs mois l'année dernière, faisant naître des spéculations sur une éventuelle grossesse.
© Ed Jones / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, le dictateur nord-coréen Kim Jong-un est devenu père pour la troisième fois en février dernier. Ri Sol-ju, l'épouse du dirigeant, aurait donc donné naissance à un troisième enfant au début de cette année, a-t-on appris ce mardi 29.

L'épouse du numéro un nord-coréen avait disparu pendant une longue période en 2016, faisant naître les spéculations sur une grossesse éventuelle. Ri Sol-Ju s'est mariée avec Kim Jong-Un en 2009 et a donné naissance à leur premier enfant l'année suivante, le deuxième, une petite fille prénommée Ju-ae étant né en 2013, si l'ont en croit les dires du sulfureux basketteur américain Dennis Rodman, invité de marque du dernier régime stalinien de la planète en 2013. Aucune information sur le nom et le sexe n’a toutefois filtré sur les premier et troisième enfants de l’homme.

Cette annonce sur la naissance du troisième enfant du couple intervient en marge du lancement d'un missile qui a survolé le Japon, provoquant la colère des dirigeants japonais et américain. Une réunion d'urgence a ainsi été convoquée au Conseil de sécurité de l'Onu ce mardi.

Pour la première réaction de la Corée du Nord, son ambassadeur à l'ONU Han Tae-Song a invoqué le droit à "l'autodéfense" face aux "intentions hostiles" affichées par les Etats-Unis en participant à des manoeuvres avec la Corée du Sud.

La dernière fois qu'un engin nord-coréen avait survolé le Japon remonte à 2009. C'était un tir de satellite, assurait Pyongyang. Mais d'après Washington, Séoul et Tokyo, il s'agissait d'un test déguisé de missile intercontinental balistique (ICBM).

En revanche, c'est au grand jour que Pyongyang a mené le mois dernier deux tests d'ICBM qui semblent avoir mis une bonne partie du continent américain à sa portée.

Cette annonce sur la naissance du troisième enfant du couple intervient en marge du lancement d'un missile qui a survolé le Japon.

Commentaires

-