Corée du Nord: un nouveau lancement de missile Musudan aurait échoué

Corée du Nord: un nouveau lancement de missile Musudan aurait échoué

Publié le 31/05/2016 à 15:42 - Mise à jour à 15:50
©KNS/KCNA/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Décidée à maîtriser la balistique, la Corée du Nord n'engrange pas que des succès. Le régime militariste a apparemment échoué ce mardi dans une nouvelle tentative de tirer un missile à longue portée.

Le régime totalitaire de Kim Jung-un a perdu une occasion de fanfaronner au nez de ses voisins et d'accentuer le climat de tensions qu'il entretient avec ses derniers. En effet, la Corée du Nord a apparemment échoué ce mardi 31 dans une nouvelle tentative de tirer un missile balistique, violant au passage une nouvelle fois des résolutions de l’ONU.

Le ministère du pays du matin calme s’est refusé à se prononcer sur le type de missile dont il s’agissait, mais des médias sud-coréens rapportent, en citant des sources militaires, qu’il s’agissait d’un missile de moyenne portée de type Musudan.

S'il était confirmé, ce lourd revers s'imposerait comme le quatrième enregistré sur ce projet par le régime paléo-staliniste en moins de deux mois. Les Nations unies interdisent à la Corée du Nord tout recours à la technologie balistique, mais Pyongyang tire régulièrement des missiles de courte portée qui s'abattent dans la mer Orientale. En avril, Pyongyang a déjà fait trois tentatives de lancement de missile Musudan qui ont échoué, et deux autres, de missiles Rodong à moyenne portée, en mars. Le Musudan, qui avait été dévoilé lors d'un défilé militaire à Pyongyang en 2010, n'a jamais été testé avec succès en vol.

Ce dernier peut, en théorie, emporter une charge conventionnelle ou nucléaire d'environ 1.200 kilos et frapper des cibles à plus de 2.500 kilomètres. S'il est mis en en scène dès 2010 dans de grandiloquents défilés militaires dont le régime à le secret, le pouvoir nord-coréen n'a encore jamais réussi à le faire voler sur une distance complète.

Directement menacée par le mégalomane dictateur de Pyongyang, la Corée du Sud a récemment sèchement rejeté une offre de pourparlers formulée par le Nord, expliquant que le régime de Kim Jong-un ne faisait preuve, du fait de ses essais répétés de missiles et de bombes atomiques, d'aucune sincérité.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le Musudan, qui avait été dévoilé lors d'un défilé militaire à Pyongyang en 2010, n'a jamais été testé avec succès en vol.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-