Crise Iran - Etats-Unis: la justice iranienne exécute un homme accusé d'espionnage pour la CIA

Crise Iran - Etats-Unis: la justice iranienne exécute un homme accusé d'espionnage pour la CIA

Publié le :

Dimanche 23 Juin 2019 - 17:43

Mise à jour :

Dimanche 23 Juin 2019 - 17:47
© NIMA NAJAFZADEH / TASNIM NEWS/AFP
PARTAGER :
-A +A

Selon une information dévoilée samedi 22, un homme qui travaillait pour le ministère de la Défense iranien a été exécuté. Il avait été jugé pour avoir transmis, contre de l'argent, des informations à la CIA. La date de l'exécution est inconnue. 

C'est un nouvel événement qui vient tendre un peu plus encore la crise diplomatique entre l'Iran et les Etats-Unis. Selon une information dévoilée samedi 22 par une agence de presse iranienne proche du gouvernement, la justice locale a exécuté un homme reconnu coupable d'espionnage au profit de la CIA.

L'individu en question, un certain Jalal Haji Zavar, est un ancien prestataire du ministère de la Défense, travaillant dans des projets spatiaux. Il avait été reconnu coupable d'espionnage au profit des services secrets américains après la fin de son contrat en 2011. Un tribunal militaire l'avait condamné à mort, tandis que son épouse, présentée comme sa complice, a écopé de 15 ans de prison.

L'information a été confirmée par l'agence de presse INSA, décrite dans les médias comme une source "semi-officielle", mais certains éléments n'ont pas été dévoilés comme la date exacte de l'application de la sentence. La date même du jugement est inconnue. Tout juste sait-on que la condamnation a été prononcée sur la base des aveux de l'accusé qui a reconnu avoir transmis des informations contre de l'argent.

Lire aussi - Iran: Trump ordonne des bombardements, puis annule au dernier instant

Mais cette annonce intervient surtout en plein regain de crise après l'attaque de deux pétroliers dans le détroit d'Ormouz le 13 juin, des attaques où Téhéran a été directement accusé par Washington. Mardi 18, les autorités iraniennes annonçaient avoir démantelé un réseau d'espionnage sur son territoire ravaillant pour la CIA. Deux jours plus tard, un drone américain était abattu par les forces iraniennes et le lendemain, le président des Etats-Unis Donald Trump expliquait qu'il avait annulé à la dernière minute des frappes meurtrières sur trois sites iraniens en représailles.

Selon les chiffres d'Amnesty International, au moins 253 personnes ont été exécutés en Iran, ce qui en fait le deuxième pays appliquant le plus la peine de mort dans le monde derrière la Chine.

Voir aussi:

Tension dans le Golfe persique: l'Iran annonce avoir abattu un drone américain

L'Iran accuse les Etats-Unis d'escalade "inacceptable" des tensions

L'exécution a été annoncée sur fond d'une tension extrême entre l'Iran et les Etats-Unis.

Commentaires

-