Crise ukrainienne: une nuit de négociations tendues à Minsk

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Crise ukrainienne: une nuit de négociations tendues à Minsk

Publié le 12/02/2015 à 10:36 - Mise à jour à 13:44
©Grigory Dukor/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

La situation est confuse à Minsk où se tient un sommet réunissant François Hollande, Angela Merkel, Petro Porochenko et Vladimir Poutine pour tenter de résoudre pacifiquement la crise ukrainienne.

Un accord de cessez-le-feu a semblé un instant possible ce jeudi matin dans les négociations entre les différentes parties prenantes du conflit ukrainien qui se déroulent depuis mercredi à Minsk en Biélorussie. Puis dans la confusion la plus totale, les présidents Porochenko (Ukraine) et Poutine (Russie) ont successivement quitté la table des négociations, repoussant encore l'éventualité d'un accord de paix.

Le président ukrainien a déclaré en quittant la salle "qu'un accord était possible mais que certaines conditions étaient inacceptables". Actuellement François Hollande et Angela Merkel ont réussi à ramener l'ensemble des acteurs à la table des négociations.

Les quatre chefs d’Etat sont donc actuellement à nouveau ensemble pour de nouvelles discussions, non plus dans la salle où ils ont passé l’essentiel de la nuit mais dans un autre salon à l’étage.

Petro Porochenko et Vladimir Poutine, dont le régime est accusé de soutenir les rebelles de l'Est ukrainien, devaient, avec le couple franco-allemand, se mettre d'accord sur plusieurs dossiers, dont la frontière russo-ukrainienne dans les régions aux mains des séparatistes, le désarmement des zones belligérantes et le statut des régions conquises par les rebelles. Un compromis avait déjà été trouvé en septembre dans cette même ville de Minsk, sans succès dans les faits.

Le Fonds monétaire international propose à l'Ukraine, dont l'économie frôle la faillite avec la chute du rouble, un nouveau prêt en échange de réformes, qui s'élève à 17,5 milliards de dollars (15,5 milliards d'euros) sur quatre ans, annonce sa directrice Christine Lagarde.

François Hollande et Angela Merkel se sont fait violence face à "un risque de guerre à trois heures d'avion de Paris", selon les mots de Laurent Fabius. Tous deux s'étaient préalablement rendus à Kiev et à Moscou afin de préparer cet accord. Le plus urgent sera de mettre en place un véritable cessez-le-feu. Le conflit a déjà fait plus de 5.000 morts et au moins 47 personnes, soldats loyalistes, rebelles et civils ont été tués depuis mardi 10.

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les négociations de paix sur l'Ukraine à Minsk sont extrêmement confuses.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-