Des gardes du corps d'Erdogan poursuivis par la justice américaine pour avoir tabassé des manifestants kurdes à Washington

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Des gardes du corps d'Erdogan poursuivis par la justice américaine pour avoir tabassé des manifestants kurdes à Washington

Publié le 16/06/2017 à 15:52 - Mise à jour à 16:38
© OZAN KOSE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les autorités américaines ont annoncé jeudi avoir émis 12 mandats d'arrêt à l'encontre d'agents de sécurité du président turc Recep Tayyip Erdogan, suspectés d'avoir passé à tabac le mois dernier à Washington des manifestants kurdes.

La visite de Recep Tayyip Erdogan à Washington le 17 mai dernier avait été particulièrement mouvementée. Alors que le président turc devait s'entretenir avec Donald Trump à Washington, une violente rixe avait éclaté entre des membres de son service de sécurité et des manifestants kurdes pacifiques. Les images de l'altercation avaient été particulièrement violentes, certains opposants à Erdogan ayant été frappé très brutalement au sol par les gardes du corps malgré l'intervention de la police américaine qui a eu bien du mal à s'interposer.

La sécurité du président turc a attaqué les manifestants dont certains brandissaient le drapeau des milices kurdes syriennes du PYD, que la Turquie voit comme une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme terroriste par l'Etat turc. Douze personnes avaient été blessés dont un policier américain.

Les autorités américaines ont émis douze mandats d'arrêt jeudi 15 contre des agents de sécurité, accusés de violences. "Ces mandats d'arrêts envoient un message clair selon lequel les Etats-Unis ne tolèrent pas que des individus utilisent l'intimidation et la violence pour étouffer la liberté d'expression et l'expression politique légitime", s'est félicité le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, dans une déclaration lue par une porte-parole. Et d'ajouter: "Le département d'Etat va continuer à travailler avec la police et les autorités compétentes et déterminera si des mesures additionnelles sont nécessaires".

"Aux Etats-Unis et en particulier à Washington, nous considérons que la faculté de manifester pacifiquement est un droit sacré", a précisé le chef de la police de la capitale américaine, Peter Newsham.

La réaction d'Ankara ne s'est pas faite attendre. Le président Erdogan en personne a dénoncé ces mandats d'arrêts dans une allocution télévisée: "Si ce n'était pour me protéger, pourquoi est-ce que j'emmènerais mes gardes avec moi aux Etats-Unis? C'est Hans et Georges (deux prénoms qu'utilise le président turc pour critiquer l'Occident, NDLR) qui vont me protéger?". Il a également mis en cause la police locale pour son inaction pendant que des "terroristes" manifestaient "à 50 mètres de (lui)".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les autorités américaines ont émis douze mandats d'arrêt jeudi 15 contre des agents de sécurité turcs.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-