Kim Jong-un qualifie Donald Trump de "gâteux mentalement dérangé" et menace de le "faire payer"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Kim Jong-un qualifie Donald Trump de "gâteux mentalement dérangé" et menace de le "faire payer"

Publié le 22/09/2017 à 12:02 - Mise à jour à 12:08
© STR / KCNA VIA KNS/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un a assuré dans les médias d'Etat ce vendredi qu'il était prêt à "faire payer" Donald Trump pour son discours à l'ONU. Mardi, le président des Etats-Unis avait déclaré qu'il pourrait "détruire totalement la Corée du Nord", qui est, selon lui, "un régime vicieux et corrompu".

La guerre des mots continue entre Kim Jong-un et Donald Trump, faisant craindre un conflit global allant au-delà de simples échanges verbaux tendus. Alors que les Etats-Unis ont mis en place un nouvel arsenal de sanctions pour dissuader Pyongyang d'attaques nucléaires, le dirigeant nord-coréen a fait la sourde oreille et a répliqué ce vendredi 22 dans les médias d'Etat aux menaces de Donald Trump, proférées lors de son discours à l'ONU mardi 19.

Pour rappel, Trump avait qualifié la Corée du Nord "d'Etat voyou" et de "régime vicieux et corrompu". Ajoutant que s'il sentait la sécurité de ses administrés et de ses alliés en danger, il n'aurait pas d'autre choix "que de détruire totalement la Corée du Nord".

"Ses remarques m'ont convaincu, plutôt que de m'effrayer ou de m'arrêter, que la voie que j'ai choisie est correcte et que c'est celle que je dois suivre jusqu'au bout", a répliqué Kim Jong-un, pas le moins du monde intimidé par les remontages de bretelles que lui inflige Donald Trump depuis quelques jours.

Mais il ne s'est pas arrêté là. Il a affirmé être prêt à faire payer le président des Etats-Unis pour "la plus féroce déclaration de guerre de l'histoire", selon lui. "Je ferai payer cher à l'homme à la tête du commandement suprême aux Etats-Unis son discours. (…) Je disciplinerai par le feu le gâteux américain mentalement dérangé".

Le dictateur nord-coréen pourrait donc faire usage prochainement de "contre-mesures radicales", autrement dit procéder à un nouvel essai nucléaire. Il envisage même de faire exploser "une bombe H d'une puissance sans précédent dans l'océan Pacifique", comme l'a déclaré son ministre des Affaires étrangères.

Dans une tentative de médiation, Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, a demandé à la Corée du Nord de calmer ses ardeurs et de "sortir de cette voie dangereuse". Et a aussi rappelé aux Etats-Unis qu'ils avaient une promesse de non-agression à tenir.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Kim Jong-un n'a vraiment pas du tout aimé le discours de Donald Trump à l'ONU: "Il m'a insulté, moi et mon pays, sous les yeux du monde entier".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-