EN DIRECT - Résultat élection américaine: Hillary Clinton reconnaît la victoire de Donald Trump

EN DIRECT - Résultat élection américaine: Hillary Clinton reconnaît la victoire de Donald Trump

Publié le :

Mercredi 09 Novembre 2016 - 06:57

Mise à jour :

Mercredi 09 Novembre 2016 - 19:02
©Jim Watson/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Contre toute attente, Donald Trump a remporté l'élection présidentielle américaine et deviendra le 45e président des Etats-Unis. Hillary Clinton l'a appelé pour reconnaître sa défaite, ainsi que Barack Obama. L'évolution de la situation en direct.

Fin de ce direct, merci de l'avoir suivi. Plus d'information à venir sur FranceSoir.

Barack Obama et Hillary Clinton ont pris la parole ce mercredi 9 pour la première fois après la victoire de Donald Trump pour le féliciter de sa victoire à l'élection présidentielle américaine.

Le magnat de l'immobilier devient donc le 45e président des Etats-Unis et sera investi dans sa fonction en janvier 2017. Il l'emporte face à Hillary Clinton avec 279 grands électeurs contre 228 selon les derniers bilans. Paradoxalement, c'est la candidate démocrate qui a recueilli le plus de votes: 59.589.611contre 59.354.284 pour Donald Trump.

Avec cette élection, le parti Républicain conserve également la majorité à la Chambre des représentants et au Sénat. Le candidat républicain assuré qu'il serait "le président de tous les Américains".

En France, François Hollande a accueillit fraîchement la nouvelle, estimant que la victoire de Donald Trump ouvrait "une période d'incertitude".

 

18h37

Paul Ryan, le président de la majorité républicaine de la Chambre des représentants américaine, qui a entretenu avec Donald Trump, le nouveau président des États-Unis, des relations très tendues toute au long de la campagne s'est dit "très excité à l'idée de travailler" avec le président élu, lors d'une conférence de presse.

18h26

Barack Obama a pris la parole depuis la Maison-Blanche. Le président des Etats-Unis salue le travail de Hillary Clinton, en tant que secrétaire d'Etat, que Première dame, et pendant sa campagne. "Il faut garder la tête haute (...) C'était la première fois qu'une femme était candidate à la présidence des Etats-Unis. C'est un message envoyé à nos filles: toutes peuvent réussir".

Avant d'aborder la fin de son mandat: "j’ai donné l’instruction à mon équipe pour m’assurer que la transition se passe au mieux".

"Le pays a besoin d'un sens de l'unité, de l'inclusivité, le respect de nos institutions, de l'Etat de droit" a-t-il expliqué avant de souhaiter "tous le succès" à Donald Trump.

Enfin, il a adressé un message de rassemblement au peuple américain: "le lendemain des élections, il ne faut pas oublier que nous faisons tous partie de la même équipe, nous sommes d'abord des patriotes", "ne baissez pas les bras".

18h13

Après Hillary Clinton, c'est désormais Barack Obama qui doit prendre la parole à 18h30 depuis la Maison-Blanche.

18h00

Lors d'un discours très émouvant, Hillary Clinton a remercié particulièrement les femmes qui se sont investies dans sa campagne. "A toutes les petites filles qui nous regardent, ne doutez jamais de votre valeur".

17h42 

Hillary Clinton vient d'arriver sur scène.

"Merci à tous, merci beaucoup, merci infiniment" a-t-elle lancé en préambule de son allocution.

"Hier soir, j'ai félicité Donald Trump et je lui ai proposé de travailler ensemble. J'espère qu'il sera un bon président pour tous les Américains".

"Ce n'est pas le résultat que nous attendions mais je suis fière et reconnaissante pour cette belle campagne que nous avons mené ensemble. Etre votre candidate a été le plus grand honneur de ma vie".

"Je crois encore en les Etats-Unis et il faut se pencher vers l'avenir désormais. Nous devons à Donald Trump de garder l'esprit ouvert".

"Nous avons une responsabilité en tant que citoyens, nous devons jouer notre rôle pour créer une Amérique plus juste". 

"A Barack et Michelle Obama, notre pays vous doit une immense gratitude".

"Vous vous êtes lancés dans cette campagne avec tout votre coeur et sachez tous que vous avez, tous, été les meilleurs compagnons".

"J'ai passé ma vie d'adulte à lutter pour ce pourquoi je crois. J'ai subi de nombreux échecs. Nombre d'entres vous sont au début de leur vie d'adulte et de leur carrière politique et malgré cette défaite je peux vous dire: il faut se battre pour ce que l'on croit, ça en vaut la peine".

"Enfin je suis extrêmement reconnaisante envers notre pays pour tout ce qu'il m'a offert chaque jour. Ma vie d'Américaine est une bénédiction". 

"Ne perdons pas notre ardeur au combat, il y a encore beaucoup de combats à mener".

17h40

"Il était sûr qu'elle allait accepter les résultats de l'élection. Elle connaît notre système et elle l'aime" a précisé Tim Kaines. et de lancer sous les vivats de la foule "ils n'en n'ont pas fini avec nous, les rêves d'Hillary Clinton existent toujours".

17h35

Tim Kaine, co-listier d'Hillary Clinton, vient de prendre la parole, soulignant à quel point il était fier d'elle, avant de rappeler le parcours de la candidate démocrate sous les applaudissements de la salle. 

17h30

Dans la salle de l'hotel où doit s'exprimer Hillary Clinton, pour sa première prise de parole depuis sa défaite, les visages de ses partisans sont particulièrement déconfits. Les officiers de sécurité font régulièrement asseoir les gens qui se lèvent de leur siège. 

17h26

Le compte Facebook officiel d'Hillary Clinton vient de lancer un Facebook live, soulignant l'imminence de sa réaction. Dans la salle du New Yorker Hotel, où doit se dérouler son allocution, ses partisans commencent à s'agiter.

17h22

Pour Philippe Poutou, candidat NPA, à l'élection présidentielle française, la victoire de Donald Trump est celle d'un "candidat milliardaire qui se prétend anti-système alors qu'il en est le pire produit, a au final remporté l'élection présidentielle américaine". Cette élection met en lumière "la fièvre réactionnaire d'un monde malade du capitalisme".

17h02

La candidate malheureuse à l'élection prsidentielle américaine, Hillary Clinton, devrait prendre la parole d'ici quelques minutes.

16h59

Le demi-frère kenyan de Barack Obama, Malik Obama, s'est réjoui de la victoire de Donald Trump à l'élection américaine, en le qualifiant, assez étrangement, de "Malcom X blanc". "Mes félicitations président Trump! Dieu est grand!" a-t-il lancé. Sur sa photo de profil sur le réseau social, il affiche une casquette rouge siglé du slogan du magnat de l'immobilier "Make America Great Again".

16h41

Barack Obama doit s'exprimer ce mercredi à 12h15 (18h15 heure de Paris) depuis la Maison-Blanche sur l'élection surprise de Donald Trump à sa succession, a annoncé l'exécutif américain. Plus tôt, il a appelé le magnat de l'immobilier pour le "féliciter" et l'inviter à la Maison-Blanche pour préparer la transition.

16h36

Le secrétaire général des Nations unies, le Sud-coréen Ban Ki-moon, a appelé le nouveau président américain Donald Trump à respecter l'Accord de Paris obtenu lors de la COP21. "L'ONU compte sur la nouvelle administration pour renforcer la coopération internationale au moment où nous oeuvrons ensemble afin de soutenir des valeurs communes, combattre le changement climatique (et) promouvoir les droits de l'homme", a-t-il déclaré. 

16h25

L'association Reporter sans frontières a exhorté Donald Trump à respecter la liberté de la presse lors de son mandat alors que ce dernier a adopté des positions inquiétantes à l’encontre de la presse au cours de la campagne.  Il avait menacé de poursuivre des journaux en justice pour avoir publié des articles "expressément négatifs", promettant de réformer les lois portant sur la diffamation.

16h20

"L'élection de Donald Trump est une bonne chose pour l'équilibre du monde, avec moins d'ingérence" a réagi Marion Maréchal Le Pen sur BFM, face à "une mondialisation débridée".

16h08

Marine Le Pen sera ce mercredi soir l'invitée du Journal de 20 heures de France 2. La candidate FN à la présidentielle a jugé que l'élection de Donal Trump était une "bonne nouvelle" pour la France.

15h59

La bourse de Wall Street a ouvert timidement ce mercredi à l'ouverture après l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, l'indice vedette Dow Jones prenant 0,14% mais le Nasdaq, qui concentre les valeurs de la haute-technologie, perdant 0,71%.

15h52

Devant l'Assemblée nationale, Manuel Valls a mis un point d'honneur à la préservation et le renforcement "des relations transatlantiques". Il a déclaré "souhaiter établir très vite avec Donald Trump et son administration une relation franche, forte et fondée sur la confiance". 

15h42

Le monde est entré dans une phase de "grande incertitude" après l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, a estimé Ewald Nowotny, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), soulignant que l’institution se tenait prête à "intervenirsi besoin. 

15h37

Alors qu'il n'avait pas souhaité le soutenir au cours de la campagne, l'ancien candidat républicain Mitt Romney a également salué la victoire de Donald Trump sur Twitter. Il l'a appelé, ainsi que les membres républicains du Congrès, à gouverner "avec ma plus grande gravité".

15h30

Le président mexicain Enrique Pena Nieto s'est dit mercredi "prêt à travailler" avec Donald Trump, malgré les nombreuses déclarations de ce dernier contre son pays et ses concitoyens. Pena Nieto a assuré sur Twitter que les deux pays étaient "amis", malgré les tensions apparues pendant la campagne.

15h18

Marine Le Pen ne boude pas son plaisir après l'élection de Donald Trump. La présidente du Front national a estime que les électeurs américains "ont montré que le monde bouge". Et de déclarer: "ce n'est pas la fin du monde mais la fin d'un monde. (...) La décision du peuple américain doit être interprétée comme la victoire de la liberté d'un peuple souverain. L'élection de Donald Trump est une bonne nouvelle pour notre pays". Cette élection est "un choix démocratique qui enterre l'ordre ancien".

15h06

Selon les derniers décomptes Donald Trump a récolté moins de voix qu'Hillary Clinton (59.182.281 voix pour la candidate démocrate et 59.058.307pour le républicain). Toutefois comme il s'agit d'un suffrage universel indirect, c'est le nombre de grands électeurs qui compte. Donald Trump devance nettement Hillary Clinton puisqu'il a déjà remporté 279 grands électeurs (contre 218) alors que 270 sont nécessaires pour être élu président. 

14h45

Frank-Walter Steinmeier, ministre allemand des Affaires étrangères vient d'annoncer qu'une rencontre exceptionnelle entre chefs de la diplomatie des différents pays de l'Union européenne se tiendrait dimanche13, suite à la victoire de Donald Trump. Cette réunion se rajoutera au conseil ordinaire des chefs de la diplomatie, qui était déjà prévu lundi 14 à Bruxelles.

14h41

Outre son futur successeur, Donald Trump a également appelé la candidate démocrate malheureuse Hillary Clinton pour lui témoigner de son "admiration" pour la "campagne forte qu'elle a menée dans tout le pays".

14h37

Hillary Clinton s'exprimera depuis New York à 9h30 heure locale (15h30 heure française).

14h24

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a adressé ses félicitations à Donald Trump, estimant que "le Canada n'a pas d'ami, de partenaire ou d'allié plus proche que les États-Unis. Nous sommes impatients de travailler de très près avec le président élu, M. Trump, et avec son administration et le Congrès des États-Unis au cours des prochaines années, notamment sur les dossiers du commerce, de l'investissement ainsi que de la paix et de la sécurité internationales". Le chef du gouvernement canadien considère que l'intégration économique etre les deux pays, et leur proximité culturelle "continueront de servir de bases à l'avancement de notre partenariat solide et prospère".

14h12

Selon les prévisions, dans l'attente de la confirmation des derniers résultats, Hillary Clinton devrait recueillir plus de suffrages que Donald Trump, ne perdant finalement que par le jeu du collège électoral. Ce sera la deuxième fois en 16 ans (après Al Gore en 2000 face à George W. Bush) que le candidat démocrate perd l'élection après avoir pourtant obtenu plus de bulletins que le candidat républicain. Trois scrutin au XIXe siècle s'étaient terminés de la même manière.

14h03

Donald Trump bat déjà un premier record: il sera le plus vieux président des Etats-Unis à accéder au poste. Agé de 70 ans, il bat en effet le précédent record, celui de Ronald Reagan, âgé de 69 ans et 349 jours lors de son investiture en 1981.

13h52

Barack Obama devrait prendre la parole ce mercredi dans l'après-midi pour évoquer les résultats des élections et "les étapes qui pourront être envisagées par le pays pour se rassembler après cette période électorale". 

13h44

Pour Emmanuel Macron, l'élection de Donald Trump est l'expression d'un "profond" et "sous-estimé" rejet du "système" et montre que "rien n'est jamais écrit à l'avance". "En tant qu’alliés historiques de ce grand pays, nous devons le saluer et le féliciter" a écrit l'ancien ministre de l'Economie dans un communiqué. Et d'ajouter: "ces votes expriment une demande de protection et de respect du sentiment populaire que je crois partagée par les Français. Elle doit être entendue et comprise, sans conduire pour autant à des réponses de fermeture ou de repli".

13h31

Le président chinois Xi Jinping félicite Donald Trump et se dit "impatient" de travailler lui, "sans confrontation" et "en vertu du principe de respect mutuel". "J'attache une grande importance aux relations sino-américaines, et suis impatient de travailler avec vous, sans conflit et sans confrontation, en vertu des principes de respect mutuel et de coopération mutuellement bénéfique", afin notamment de "gérer les divergences (entre les deux pays) d'une manière constructive", a-t-il indiqué.

13h22

D'après un communiqué de la présidence américaine, Barack Obama a téléphoné à Donald Trump pour "le féliciter" et l'invite jeudi 10 à le rencontrer à la Maison-Blanche pour préparer la transition.

13h15

Alors que Donald Trump a fait part à plusieurs reprises lors de la campagne de retirer son pays de l'Otan si il était élu, Stéphane Le Foll a fait savoir "qu'il y avait déjà eu des conséquences de tirées après le Brexit et une démarche avait été engagée par la France avec l'Allemagne pour renforcer l'Europe de la Défense". Et d'ajouter: "donc c'est un axe qui a été déjà décidé et qui, au vu de ce qui s'est passé, nécessite que l'Europe évidemment, effectivement, se renforce en particulier dans le domaine de sa sécurité et de sa défense".

Le point à 13h:

Donald Trump est devenu ce mercredi le 45e président des Etats-Unis, défiant les sondages qui le donnait perdant. Le républicain a remporté 290 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour gagner. Sa rivale démocrate Hillary Clinton en a, elle, remporté 218.

Le magnat de l'immobilier sera investit officiellement dans sa fonction en janvier 2017. Dès le début de la soirée électorale, l'avantage a basculé du côté du républicain, qui a remporté un à un la plupart des "swing states", ces Etats-clés, à commencer par l'Ohio, puis la Floride et l'Iowa et enfin la Pennsylvanie et le Wisconsin.

"Quelle belle et importante soirée! Les hommes et les femmes oubliés ne le seront plus jamais. Nous voilà réunis comme jamais auparavant" a réagi Donald Trump sur son compte Twitter, qui indique maintenant comme présentation "Président élu des Etats-Unis".

François Hollande a annoncé assez froidement qu'il "félicite" Donald Trump pour son élection, ajoutant "comme il est d'usage de le faire". De son côté, Manuel Valls s'est fendu d'une déclaration rapide et neutre sur son compte Twitter: "le peuple américain a fait un choix souverain. Cette nouvelle donne mondiale, il faut la regarder en face en restant fidèles à nos valeurs". 

12h55

Le Vatican a réagi à sa manière à la victoire de Donald Trump. Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du territoire enclavé dans Rome a déclaré, tout en adressant les "voeux" du Vatican: "Nous prierons pour que Dieu l'éclaire et le soutienne dans son action au service de son pays évidemment, mais aussi au service du bien-être et de la paix dans le monde".

 

12h44

Donald Trump a mis à jour son compte Twitter, qui indique maintenant comme présentation "Président élu des Etats-Unis".

12h39

Le Premier ministre Manuel Valls s'est contenté d'une déclaration rapide et neutre sur son compte Twitter pour réagir à la victoire de Donald Trump: "Le peuple américain a fait un choix souverain. Cette nouvelle donne mondiale, il faut la regarder en face en restant fidèles à nos valeurs".

12h31

Les talibans d'Afghanistan se sont également fendus de leur réaction suite à la victoire de Donald Trump. Sans surprise, ils ont appelé les Etats-Unis "à retirer leurs troupes" ajoutant que "les Américains devraient adopter pour politique de ne pas voler l'indépendance et la souveraineté des autres nations".

12h18

Une "coopération étroite": c'est ce qu'a proposée la chancelière allemande Angela Merkel à Donald Trump, une heure après que son vice-chancelier Sigmar Gabriel ait tenu des propos pour le moins sombre sur la victoire du candidat républicain ("Trump est le pionnier d'un nouveau mouvement autoritaire et chauviniste"). "L'Allemagne et les États-Unis sont liés par des valeurs, la démocratie, la liberté, le respect du droit, de la dignité de l'homme indépendamment de sa couleur de peau, de sa religion, de son sexe, de son orientation sexuelle ou de ses convictions politiques" a déclaré Angela Merkel.

12h10

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a félicité Donald Trump pour sa victoire, et a qualifié le 45e président des Etats-Unis de "véritable ami de l'Etat d'Israël" ajoutant "je suis impatient de travailler avec lui en faveur de la sécurité, la stabilité et la paix dans notre région".

12h01

"Les Etats-Unis constituent un partenaire de tout premier plan. Ce qui est en jeu, c'est notamment la paix, la situation au Moyen-Orient. Sur tous ces sujets, la France engagera sans tarder des discussions avec la nouvelle administration américaine qui entrera en fonction" a déclaré François Hollande au cours de son allocution à l'issue du conseil des ministres. Le chef de l'Etat précise cependant que "des leçons sont forcément tirées" de l'élection de cette nuit. "Nous devons prendre conscience des inquiétudes provoquées par les désordres du monde. Nous devons trouver les réponses, elles sont en nous et doivent être capables de dépasser les peurs tout en respectant nos principes. Ces principes sont notamment la démocratie et le modèle social. Plus que jamais, cette élection nous conduit à prendre nos responsabilités" a déclaré le président.

11h52

Cafouillage ou excès de confiance? Le journal Khabar-e Jonoub, la principale publication circulant dans le sud de l'Iran a fait sa Une de ce mercredi sur... la victoire d'Hillary Clinton, "première présidente des Etats-Unis".

11h45

Message de soutien plutôt timide: François Hollande a annoncé qu'il "félicite" Donald Trump pour son élection, ajoutant "comme il est d'usage de le faire".

11h34

Selon le site Elections project, qui compile des statistiques sur les scrutins -mais qui n'est pas une source officielle- le taux de participation n'a été que de 54,2%. C'est le plus faible taux depuis le scrutin de 2000 qui avait vu George W. Bush décrocher la présidence en devançant Al Gore, à l'issue d'une élection très contestée.

11h18

"Mes félicitations à Donald Trump pour sa victoire, déclare Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse. Je forme des vœux de succès dans sa grande et difficile mission. J’ai également une pensée pour Hillary Clinton dont je veux saluer l’engagement au service de son pays" a réagi Nicolas Sarkozy suite à l'élection présidentielle américaine. L'ancien président et candidat à la primaire de la droite a ajouté que "le message du peuple américain exprime le refus d’une pensée unique qui interdit tout débat sur les dangers qui menacent nos nations" et que "la France est, et sera toujours l’amie et l’alliée des Etats-Unis, mais un ami et un allié libre".

11h14

La réaction allemande à la victoire de Donald Trump est particulièrement critique, et à contre-courant de celle de la Commission européenne. Sigmar Gabriel, le vice-chancelier allemand a en effet déclaré: "Trump est le pionnier d'un nouveau mouvement autoritaire et chauviniste. C'est un avertissement pour nous. Notre pays et l'Europe doivent changer si nous voulons contrer ce mouvement international".

11h04

La Première ministre britannique Theresa May a assuré dans un communiqué que le Royaume-Uni et les Etats-Unis resterons "des partenaires solides en matière de commerce sécurité et défense" et a affirmé que "le Royaume-Uni et les États-Unis ont une relation durable et spéciale basée sur les valeurs de la liberté, la démocratie et l'entreprise".

10h57

"Aux Français, je veux souligner tous les risques que la démagogie et l'extrémisme font courir à la démocratie et le caractère vital des choix qu'ils ont à faire": c'est par ces mots qu'Alain Juppé, toujours en position de favori pour la primaire de la droite a réagi à la victoire de Donald Trump. L'ancien ministre des Affaires étrangères, et toujours maire de Bordeaux, a cependant "pris acte" de "la décision souveraine" des citoyens américains.

10h48

La Turquie a félicité Donald Trump pour sa victoire. Dans un discours télévisé, le Premier ministre turc Binali Yildirim a déclaré: "Nous espérons que notre alliance avec les Etats-Unis va se poursuivre et que notre partenariat et nos relations vont se développer". Le chef du gouvernement d'Ankara en a profité pour réitérer une demande constante du pouvoir turc, notamment depuis le coup d'Etat manqué de la nuit du 15 au 16 juillet: livrer "le plus rapidement possible" le prédicateur Fethullah Gülen, accusé d'avoir orchestré le putsch manqué, et qui vit en exil aux Etats-Unis.

10h40

L'Iran, qui cherche à normaliser ses relations avec la communauté internationale, a exprimé son inquiétude après la victoire de Donald Trump. "Tout président des Etats-Unis doit comprendre les réalités du monde d'aujourd'hui. Le plus important est que le futur président des Etats-Unis respecte les accords, les engagements pris non pas à un niveau bilatéral mais à un niveau multilatéral" a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, lors d'un déplacement en Roumanie.

10h34

L'Elysée annonce que François Hollande s'exprimera officiellement sur les résultats des élections américaines dans une allocution qui se déroulera dans la matinée, après le conseil des ministres.

10h28

La Commission européenne par la voix de son président Jean-Claude Juncker s'est officiellement adressé à Donald Trump. Le message, publié sur Twitter, évoque déjà le souhait d'organiser un prochain sommet entre l'UE et les Etats-Unis, où le nouveau président serait invité. 

10h19

La Banque centrale européenne (BCE), par la voix de Peter Praet l'un des membres de son directoire, appelle à l'apaisement après la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis. "Je pense que nous devons être calmes, certainement plus calmes que les marchés" a-t-il déclaré. "Je pense que toute communication liée à la politique monétaire n'a pas changé et ne changera donc pas" a-t-il déclaré précisant qu'"il est trop tôt pour réagir à de tels événements. Nous surveillons de près la situation comme d'habitude".

10h13

La plupart de places financières mondiales ont enregistré des pertes conséquentes suite à l'annonce de la victoire de Donald Trump. A une exception notable, la Bourse de... Moscou. Vers 9h, l'indice RTS de la place financière russe, libellé en dollars, prenait 1,17% tandis que le Micex, en roubles, gagnait 1,02%.

10h04

Après la Russie, c'est au tour des autorités japonaises d'adresser des félicitations chaleureuses au futur 45e président des Etats-Unis. Le Premier ministre conservateur Shinzô Abe a déclaré: "J'exprime mes sincères félicitations pour votre élection comme prochain président des Etats-Unis. Le Japon et les Etats-Unis sont des alliés inébranlables liés par des valeurs communes telles que la liberté, la démocratie, les droits de l'Homme fondamentaux et l'Etat de droit"

10h00

Selon une annonce d'un responsable de l'équipe de campagne d'Hillary Clinton, rapportée par Reuters, la candidate battue s'exprimera dans la matinée heure locale, soit dans l'après-midi heure française.

9h57

Selon une information relayée sur Twitter par Brandon Friedman, un ancien membre de l'administration Obama et aujourd'hui PDG du groupe de relations publiques The McPherson Square Group, "31 des 35 plus grandes villes des Etats-Unis ont voyé pour Clinton". Le signe d'une possible fracture géographique et sociale profonde.

9h53

Le Kremlin a annoncé dans un communiqué que le président russe Vladimir Poutine félicitait officiellement Donald Trump pour sa victoire, en espérant qu'elle puisse enclencher une amélioration des relations russo-américaines. Le président russe a "exprimé l'espoir que (soit mené) un travail mutuel pour sortir les relations entre la Russie et les Etats-Unis de leur situation critique" et a assuré "être certain qu'un dialogue constructif sera établi entre Moscou et Washington".

9h42

La ministre de l'Environnement Ségolène Royale a déclaré que le prochain président des Etats-Unis Donald Trump "ne peut pas empêcher" la "mise en oeuvre" de l'accord de pays signé lors de la COP21 en 2015. Donald Trump avait annoncé lors de la campagne qu'il souhaitait "annuler" la signature américaine, les règlementations climatiques risquant de "tuer l'emploi et le commerce".

9h33

Volonté de rassurer les principaux partenaires économiques? Le discours de victoire de Donald Trump a largement tourné autour des questions économiques et, dans une moindre mesure des relations internationales, sans référence d'ailleurs à ses propositions radicales au cours de la campagne. Passé l'appel à l'union de son pays, Donald Trump a tenu à rappeler que la croissance et la bonne situation de son pays seraient ses priorités: "Nous allons doubler notre croissance et avoir l’économie la plus forte du monde".

9h30

Très attendue, la réaction de Moscou à l'élection de Donald Trump ne s'est pas fait attendre: le président de la chambre basse du parlement russe, Viatcheslav Volodine, un proche de Vladimir Poutine, salue la possibilité "d'un dialogue plus constructif" que permettra l'élection du 45e président des Etats-Unis.

9h24

L'Union européenne "va continuer à travailler" avec les Etats-Unis, tient à rassurer la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. "Les liens UE-USA sont plus profonds que n'importe quel changement politique", a-t-elle écrit dans un tweet.

9h21

Pour son premier discours officiel en tant que président des Etats-Unis, Donald Trump a joué l'apaisement, appelant le pays à "panser ses blessures" de la campagne, violente, et à se "rassembler". Dans un style bien plus calme et posé qu'à son habitude, il a promis d'être "le président de tous les Américains".

9h16

Dans la foulée du pesos mexicain ou encore de la bourse de Tokyo, la bourse de Paris ouvre également en forte baisse avec un recul de 2,83%.

A 9h, le CAC 40 perdait ainsi 126,82 points à 4.350,07 points.

9h10

Si la victoire de Donald Trump est désormais certaine, reconnue par sa rivale Hillary Clinton et revendiqué par le magnat de l'immobilier, elle n'est pas encore mathématiquement officielle: il ne compte ainsi "que" 269 grands électeurs à ce stade, contre 218 pour Clinton, alors qu'il en faut 270 pour être formellement désigné.  Mais les résultats encore à consolider des Etats toujours en balance lui sont plus que favorables: il pourrait ainsi rassembler au final plus de 290 grands électeurs.

9h07

Donald Trump salue son élection comme "historique" et évoque déjà une possible réélection, en faisant allusion aux "deux, trois, voire quatre et peut-être huit années" de travail qu'il a devant lui.

De nouveau, il répète "j'aime ce pays" et glisse un dernier remerciement avant de quitter la scène. 

9h03

Comme il est d'usage dans ce genre de discours, Donald Trump multiplie les remerciements: ses anciens adversaires républicains, le maire de New York qui a fait campagne pour lui, ses proches, sa famille...

8h58

Donald Trump promet de s'"entendre avec toutes les Nations qui veulent s'entendre avec (les Etats-Unis)". 

"Je veux dire à la communauté internationale que, même si nous mettrons toujours l'intérêt des Etats-Unis en premier, nous voulons nous entendre avec tout le monde", insiste-t-il, comme pour rassurer les dirigeants mondiaux dont bon nombre ont fait par de leur inquiétude face à la possibilité que le sulfureux magna de l'immobilier prenne la tête de la première puissance mondiale.

8h56

Donald Trump dit vouloir "reconstruire" la Nation et faire renaître "le rêve américain". 

"Chaque américain aura l'opportunité de vivre pleinement son potentiel" et "nous allons reconstruire nos infrastructures" pour "remettre au travail des millions de personnes", assure-t-il, dans un style plus apaisé qu'à son habitude.

8h53

Sous les acclamations, Donald Trump prend la parole.

"Désolé de vous avoir fait attendre, c'était un peu compliqué", entame le républicain en référence au long silence de sa rivale. "Je viens de recevoir" son appel, "elle nous a félicité pour notre victoire", annonce-t-il, officialisant sa victoire.

Le désormais 45e président des Etats-Unis appelle au "rassemblement" de toutes les forces du pays et promet d'être "le président de tous les Américains".

8h51

Donald Trump arrive sur scène.

8h47

Le colistier de Donald Trump arrive sur scène au QG new yorkais républicain. Le discours du candidat devrait suivre d'ici quelques minutes.

 

8h43

Hillary Clinton viendrait de téléphoner à Donald Trump pour concéder sa défaite, annoncent les médias américains.

Le candidat républicain va ainsi pouvoir désormais prendre la parole pour revendiquer sa victoire, comme le veut la tradition américaine.

C'est désormais presque officiel: Donald Trump est le 45e président des Etats-Unis.

 

8h41

Associated Presse, l'agence de référence aux Etats-Unis, annonce la victoire de Donald Trump, qui deviendrait ainsi le 45e président américain.

L'agence, qui compulse les résultats de tout le pays, et qui annonce traditionnellement le nom du président les jours d'élection, se dit certaine alors que quelques résultats définitifs sont encore attendus. 

 

8h38

Donald Trump serait sur le point de prendre la parole, selon de nouvelles sources aux Etats-Unis, dont Fox News. La foule patiente en silence, plus calme, à son QG de campagne New Yorkais bondé, dans l'attente d'écouter son champion.

Va-t-il rompre avec la tradition américaine comme il en a pris l'habitude et annoncer sa victoire avant que sa rivale n'ait reconnu la défaite?

8h34

Jean-Marc Ayrault fait par de son "inquiétude". "Beaucoup de questions se posent", a déclaré le chef de la diplomatie française ce mercredi matin sur France 2. "La France est l'allié des Etats-Unis. Et donc nous sommes un pays partenaire des Etats-Unis, nous avons besoin de travailler ensemble. (...) Il va falloir essayer de savoir ce que veut faire ce nouveau président, parce que ce qu'il a dit jusqu'à présent provoque bien des inquiétudes".

8h30

Après Marine Le Pen et Florian Philippot, Jean-Marie Le Pen salue à son tour la victoire annoncée, mais pas encore officielle,  de Donald Trump. "Les Américains veulent de @realDonaldTrump qu’il soit le +Président de son Peuple+. Aujourd’hui, les États-Unis, demain la France. Bravo!", a-t-il commenté sur son compte Twitter, puis d'ajouter: "Formidable coup de pied au cul aux Systèmes politico-médiatiques mondialistes et aussi français!".

8h24

François Hollande n'aurait pas anticipé la victoire, qui déjoue par ailleurs tous les pronostics et sondages, de Donald Trump, plus que probable à ce stade, selon RTL. La radio assure ainsi que "Les conseillers de Hollande avaient préparé hier (mardi, NDLR) une seule lettre de félicitations adressée à .... Clinton".

8h21

Donald Trump serait en train d'arriver à son QG de campagne. Alors que le camp Clinton refuse de reconnaître la défaite, et que la candidate démocrate reste invisible, le magna de l'immobilier va-t-il rompre avec la tradition américaine comme il en a pris l'habitude et annoncer sa victoire avant que sa rivale n'ait reconnu la défaite? Il devrait prendre la parole prochainement, selon certaines sources.

8h19

Alors que la victoire de Donald Trump apparaît désormais certaine, bien que non encore officiellement confirmée et que le camp Clinton refuse encore de l'admettre, des manifestations anti-Trump spontanées s'organisent. Notamment dans les rues de New York, comme l'a constaté Pierre Bouvier, journaliste du Monde, qui diffuse sur Twitter des vidéos prises sur place.

8h15

Le New York Times confirme le chiffre de 265 grands électeurs pour Donald Trump, contre 218 pour Hillary Clinton. 

8h13

Encore un grand électeur de plus pour Donald Trump, qui perd le Maine mais remporte un représentant. Le candidat républicain serait désormais à une poignée de grands électeurs de la victoire, avec 265 (il en faut 270 pour être officiellement désigné président).

8h09

Alors que le bras droit d'Hillary Clinton vient de prendre la parole, en lieu et place de la candidate, pour refuser d'admettre la défaite de son camp, la victoire de Donald Trump en Pennsylvanie semble sceller le résultat de l'élection: ce serait bien le sulfureux candidat républicain qui sortirait vainqueur du vote.

8h06

"La nuit a été longue, la campagne également. On peut attendre encore un peu", entame John Podesta, bras droit d'Hillary Clinton, depuis le QG de camapgne démocrate. "On attend, il reste encore des résultats à attendre", ajout-t-il, avant d'inciter les supporters à "aller dormir un peu".

Hillary Clinton "n'a pas dit son dernier mot", conclut-il. Pas encore de confirmation officielle de la part du camp Clinton de la défaite, donc.

8h03

Hillary Clinton ne se rendra pas dans son QG de campagne, vient-on d'apprendre à l'instant. Visiblement mauvaise perdante, la candidate démocrate va envoyer son bras droit prendre la parole probablement pour admettre la défaite et confirmer que c'est bien Donald Trump qui va devenir le 45e président des Etats-Unis.

8h01

La classe politique continue de réagir à la probable victoire du candidat républicain qui semble désormais acquise. Après Marine Le Pen et Florian Philippot, c'est au tour de Jean-Christophe Cambadélis de partager son ressenti."La Gauche est prévenue! Continuons nos enfantillages irresponsables et ça sera Marine Le Pen", a-t-il écrit sur Twitter. 

7h53

En Pennsylvanie, comme dans beaucoup d'autres Etats, la course a été très serrée jusqu'au bout entre Trump et Clinton, avant de finir par tourner à l'avantage du candidat républicain. Dans le grand Etat de la côte est, bordant celui de New York, le magna de l'immobilier a recueilli 48,9% des suffrages contre 47,6% pour sa rivale.

Trump compte à ce stade officiellement 264 grands électeurs. Il en faut 270 pour être élu président.

 

7h51

Le Washington Post confirme à son tour la victoire de Donald Trump en Pennsylvanie. Cumulée à celle en Alaska et une autre, très probable, dans l'Arizona, cette annonce confirme que le candidat républicain sera bien le 45e président des Etats-Unis: il franchirait ainsi mathématiquement la barre des 270 grands électeurs nécessaire.

7h47

Après Marine Le Pen, c'est maintenant Florian Philippot qui félicite Donald Trump pour sa "victoire", qui n'est pour l'heure pas encore officielle. Le numéro 2 du FN y voit une "victoire contre l'oligarchie" et la "seconde après le Brexit", le vote pour sortir de l'UE des Britanniques qui a marqué l'année 2016 et avait, déjà, déjoué tous les pronostics. 

7h43

Une agence américaine annonce que la Pennsylvanie et l'Alaska sont tombés dans l'escarcelle de Donald Trump, selon Franceinfo. La victoire du candidat républicain semble ainsi acquise, même s'il ne compte pour l'heure "que" 260 grands électeurs avec ces derniers résultats, s'ils sont confirmés, sur les 270 nécessaires pour être officiellement désigné vainqueur.

7h38

Les Américains votaient également pour renouveler les deux chambres du Parlement, mardi. Le résultat est là sans appel: les républicains conservent le contrôle du Sénat et de la Chambre des représentants. Si Trump l'emporte, ce qui est à ce stade très probable, il aura ainsi le contrôle de toutes les instances et pourra appliquer sa politique sans contre-pouvoir institutionnel.  

7h31

Sur son compte Twitter officieux, ou en tout cas qui lui est attribué comme tel, la présidente du Front national, sous pseudo, déclare également "L'ambassadeur de France aux USA on lui dit de revenir non?", en référence au message posté par le diplomate quelques heures plus tôt (effacé depuis) dans lequel il disait "Un monde s'effondre devant nos yeux" en évoquant l'élection possible de Donald Trump à la Maison-Blanche (voir ci-dessous, mise à jour de 6h55, NDLR).

7h26

Alors que les décomptes officiels se poursuivent, du fait de résultats très serrés dans les quelques Etats qu'il reste à dépouiller, Marine Le Pen vient d'envoyer un tweet de félicitation à Donald Trump. "Félicitations au nouveau président des Etats-Unis Donald Trump et au peuple américain, libre!", un message écrit de sa main, puisque signé "MLP".

7h21

Point sur le nombre de grands électeurs pour Clinton et Trump. La démocrate vient de remporter le Nevada et en compte désormais 215, contre 244 pour son rival républicain. Il en faut 270 pour être élu président des Etats-Unis. 

Relativement serré, ce décompte ne doit pas faire oublier qu'une victoire de Trump dans un seul des deux Etats clés que sont la Pennsylvanie et le Michigan, il remporte l'élection. 

7h16

Hillary Clinton serait en mauvaise posture dans le Michigan et la Pennsylvanie, deux des Etats importants restants. Donald Trump remporterait ainsi les 36 grands électeurs correspondants, se rapprochant encore un peu plus de la Maison-Blanche. Ce mercredi matin, le magna est ainsi plus que jamais favori pour remporter l'élection.

7h13

Au-delà de l'élection du président, les Américains votaient également pour renouveler les deux chambres de leur Parlement. Les résultats sont là définitifs: les républicains remportent la chambre des députés et conservent le Sénat.

S'il gagne la présidentielle, Trump aura donc les coudées franches pour gouverner.

7h09

Hillary Clinton peut encore gagner, même si ce sera très compliqué, voire improbable. Les résultats sont encore attendus pour la Pennsylvanie, le Michigan, le Wisconsin et le New Hampshire. L'ancienne secrétaire d'Etat doit cependant faire un "grand chelem" dans ces Etats pour espérer encore devenir la 45e présidente des Etats-Unis.

7h03

David Duke, ancien "grand sorcier" du mouvement raciste violent Ku Klux Klan félicite Donald Trump sur Twitter: "Dieu bénisse Donald Trump! C'est l'heure de faire ce qu'il faut, c'est l'heure de reprendre l'Amérique", avec un hashtag "AmericaFirst" (slogan de campagne du républicain), notamment.

6h55

Gérard Araud, l'ambassadeur de la France aux Etats-Unis est inquiet: "Après Brexit et cette élection, tout est désormais possible. Un monde s'effondre devant nos yeux. Un vertige", a-t-il ainsi écrit sur son compte Twitter (message effacé depuis). Un message qui résonne avec celui qu'avait annoncé Donald Trump récemment, promettant "un Brexit puissance 3". 

6h45

Signe. A mesure que Donald Trump se rapproche de la victoire, qui reste encore possible pour Hillary Clinton, le nombre de recherches pour "partir vivre au Canada", explose sur Google. Le site de l'administration du pays a même "planté", tandis que le maire de Montréal ironise sur son compte Twitter: " Veuillez prendre note: notre Bureau d'Intégration des Nouveaux Arrivants de Montréal sera ouvert exceptionnellement après vote Américain...".

6h30

La possible victoire de Trump affole les marchés financiers de la planète. A Tokyo, le Nikkei recule de 6 points à 6h30 (heure française), tandis que le peso mexicain perd 11 points face au dollar en quatre heures seulement.

Concernant le CAC40, les prévisions annoncent également une ouverture en forte baisse.

6h15

Le candidat républicain Donald Trump remporte l'Iowa avec 52,2% des voix, contre 41,9% pour sa rivale démocrate. L'ancienne première dame remporte pour sa part le Nevada, avec 48,9% des suffrages, contre 45% pour Trump.

Donald Trump, 70 ans, est favori pour remporter l'élection américaine et devenir le 45e président des Etats-Unis, selon les premiers résultats tombés très tôt ce mercredi 9 au matin (heure française). Il est ainsi arrivé en tête dans un certain nombre d'Etats clés comme la Caroline du Nord et l'Ohio, notamment.

En début de matinée, alors que le scrutin restait encore ouvert, même si le magna de l'immobilier populiste était favori, le monde était suspendu à l'issue du vote dans une toute petite poignée d'Etats, les yeux rivés sur ce décompte haletant, Etat par Etat, point par point.

 

Donald Trump, 70 ans, est favori pour remporter l'élection américaine et devenir le 45e président des Etats-Unis, selon les premiers résultats tombés très tôt ce mercredi matin (heure française).


Commentaires

-