Donald Trump renonce aux 400.000 dollars annuels du salaire de président des Etats-Unis

Donald Trump renonce aux 400.000 dollars annuels du salaire de président des Etats-Unis

Publié le :

Lundi 14 Novembre 2016 - 11:14

Mise à jour :

Lundi 14 Novembre 2016 - 11:33
©Kena Betancur/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Depuis son élection à la présidentielle américaine, Donald Trump a donné sa première interview télévisée, diffusée dimanche sur la chaîne CBS. Il a annoncé qu'il renonçait aux 400.000 dollars de salaire annuel de président, et fait part des mesures qu'il souhaitait mettre en place dès sa prise de fonction.

Donald Trump a accordé sa première interview depuis son élection à la présidentielle américaine. Dans celle-ci, diffusée sur la chaîne CBS dimanche 13, le 45e président des États-Unis a annoncé dans l'émission 60 minutes qu'il renonçait à la rémunération présidentielle estimée à près de 400.000 dollars annuels, et détaillé certains points de son programme qu'il veut instaurer dès sa prise de fonction le 20 janvier.

"Non, je ne vais pas prendre ce salaire. Je ne le prends pas", a déclaré Donald Trump en parlant des 400.000 dollars annuels de salaire de président. Il a ajouté qu'il ne touchera qu'un dollar symbolique, comme la loi l'exige. L'homme d'affaires devenu président des États-Unis a une fortune personnelle estimée à 3,7 milliards de dollars début octobre, par le magazine économique américain Forbes.

Le nouveau président a également essayé d'apaiser les craintes que son élection a suscité. "N'ayez pas peur. Nous allons rétablir notre pays", a affirmé Donald Trump en s'adressant aux milliers de manifestants qui ont défilé ces derniers jours dans plusieurs villes des États-Unis. Le président a également condamné les actes de violence à l'encontre des minorités, qui d'après les démocrates se seraient multipliées depuis son élection.

Immigrations, armes à feu, mariage homosexuel, ces autres sujets que Donald Trump a également abordé durant son interview:

> L'immigration

Le président a annoncé qu'il souhaitait expulser jusqu'à trois millions d'immigrés. Il a affirmé que cette mesure concernait les "criminels", ceux "qui appartiennent à des gangs, qui sont des trafiquants de drogue". Il a également confirmé la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique pour limiter l'immigration clandestine.

> L'avortement et les armes à feu

Donald Trump a annoncé qu'il nommerait à la cour suprême des juges anti-avortement et favorables aux armes à feu. Le républicain a estimé que chaque Etat devrait choisir sa législation concernant l'avortement, et avoir le dernier mot sur le sujet.

> Le mariage homosexuel

Le président ne compte pas revenir sur le mariage homosexuel. "C'est la loi (...) Cela me convient", a-t-il déclaré. En effet, une loi de juin 2015 avait accordé le droit de mariage pour les personnes de même sexe. 

 

Donald Trump a a annoncé qu'il souhaitait expulser jusqu'à trois millions d'immigrés dès sa prise de fonction.


Commentaires

-