Iran: Trump ordonne des bombardements, puis annule au dernier instant

Iran: Trump ordonne des bombardements, puis annule au dernier instant

Publié le :

Vendredi 21 Juin 2019 - 11:43

Mise à jour :

Vendredi 21 Juin 2019 - 11:49
© Jeremiah Bartelt / Navy Office of Information/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le "New York Times" révèle ce vendredi que Donald Trump a autorisé des frappes contre l’Iran, avant de brusquement se rétracter. Le président américain avait pourtant menacé le régime des mollahs de représailles après la destruction d'un drone américain.

 

Les avions de chasse avaient pris le ciel et les navires de guerre de l'US Navy avait pris leurs positions, Donald Trump allait déclencher la riposte américaine contre l'Iran après la destruction d'un drone. Puis finalement, le locataire de la Maison-Blanche se serait ravisé.

Le président américain a approuvé une opération militaire devant cibler des installations iraniennes, vendredi, avant de se raviser et d’annuler les frappes au dernier moment, a fait savoir le New York Times, ce vendredi.  L'opération visait notamment des radars et des batteries de missiles iraniens. Le quotidien a expliqué ne pas savoir à l’heure actuelle si une offensive américaine contre l’Iran est toujours programmée, expliquant ne pas avoir établi si Donald Trump avait changé d’avis ou si le revirement était dû à des interrogations stratégiques ou logistiques.

Si cette opération avait eu lieu, elle aurait marqué le troisième bombardement contre des cibles non-djihadistes au Moyen-Orient depuis le début du mandat de Donald Trump. Le président américain avait ordonné des frappes de représailles contre le régime de Bachar al-Assad en Syrie après des utilisations par Damas d'armes chimiques contre son peuple.

Lire aussi – Tension dans le Golfe persique: l'Iran annonce avoir abattu un drone américain

Les craintes de confrontation directe entre Washington et Téhéran ont été ravivées jeudi après que l’Iran a abattu un drone RQ-4 Global Hawk américain se trouvant, selon lui, dans son espace aérien, près du détroit d’Ormuz. Les Etats-Unis ont confirmé la perte d'un drone mais réfute le modèle de l'aéronef et surtout indique que leur appareil a été abattu au-dessus des eaux internationales.

L’Iran dit disposer de preuves "irréfutables" montrant que le drone était entré dans son espace aérien, contrairement à ce qu’affirme Washington.

Pour l’heure, Washington a interdit jusqu’à nouvel ordre les vols des compagnies aériennes américaines dans la zone où l'appareil a été abattu.

Voir:

Donald Trump menace l'Iran de destruction

Donald Trump a autorisé des frappes contre l’Iran qui a abattu un drone américain, avant de brusquement se rétracter.


Commentaires

-