Donald Trump menace l'Iran de destruction

Donald Trump menace l'Iran de destruction

Publié le :

Lundi 20 Mai 2019 - 12:34

Mise à jour :

Lundi 20 Mai 2019 - 12:41
© SAUL LOEB / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Donald Trump a menacé dimanche 19 de provoquer la "fin officielle de l'Iran" si Téhéran "veut se battre", signe que les tensions entre les deux pays ne cessent de s'exacerber au fil des semaines.

La tension de ne cesse de monter entre Téhéran et Washington. Donald Trump a menacé l'Iran de destruction totale dimanche en cas d'attaque contre des intérêts américains. "Si l'Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran. Plus jamais de menaces à l'encontre des États-Unis", a lancé le locataire de la Maison-Blanche sur Twitter, son canal de communication préféré.

La stratégie du président américain pour contrer le régime des mollahs qui souhaite toujour développer son programme nucléaire se compose en deux actes: des sanctions économiques et des bruits de bottes. Ainsi, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, qui a annoncé le 5 mai l'envoi du porte-avions USS Abraham Lincoln et de bombardiers B-52 dans le Golfe, a invoqué "des indications inquiétantes d'escalade et de mises en garde" de Téhéran.

Lire aussi – Le Pentagone confronté aux effets de la "pression maximale" de Trump sur l'Iran

L'administration Trump a également promis d'imposer les sanctions "les plus dures de l'Histoire" pour faire plier l'Iran. Après avoir rétabli toutes les sanctions levées dans le cadre de l'accord international conclu en 2015, visant à limiter le programme nucléaire iranien, notamment contre le pétrole et les établissements financiers iraniens, elle a visé début mai les exportations des métaux, et menace de nouvelles mesures punitives.

En réponse, l'Iran a suspendu une partie de ses engagements le 8 mai.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a cependant minimisé samedi 18 la possibilité d'une nouvelle guerre dans la région. À l'issue d'une visite en Chine, le ministre iranien s'est dit "certain (…) qu'il n'y aurait pas de guerre puisque nous ne souhaitons pas de conflit et puisque personne ne se fait d'illusion quant à sa capacité à affronter l'Iran dans la région", a rapporté l'agence officielle Irna.

Autres sources de tensions, de mystérieux "actes de sabotage" de quatre navires au large des Emirats arabes unis, dont les auteurs restent inconnus, et une attaque de drones contre des stations de pompage de pétrole en Arabie saoudite qui a été revendiquées par les rebelles Houthis du Yémen, soutenus par Téhéran.

Donald Trump a menacé l'Iran de destruction totale dimanche en cas d'attaque contre des intérêts américains.

Commentaires

-