Donald Trump nomme le conservateur Neil Gorsuch à la Cour suprême

Donald Trump nomme le conservateur Neil Gorsuch à la Cour suprême

Publié le :

Mercredi 01 Février 2017 - 11:42

Mise à jour :

Mercredi 01 Février 2017 - 12:22
©Mandel Ngan/AFP
PARTAGER :
-A +A

Le président des Etats-Unis a nommé le juge conservateur Neil Gorsuch au neuvième siège de la Cour suprême. Un choix qui fait basculer la plus haute institution des Etats-Unis dans le camp conservateur.

Donald Trump a choisi de nommer Neil Gorsuch, juge conservateur de 49 ans à la Cour suprême, mardi 31 janvier. Il occupera le neuvième siège de l'institution, vacant depuis le décès en février 2016 d'Antonin Scalia, ancien pilier conservateur de la cour. Cette décision s'inscrit dans la volonté de Donald Trump de renforcer la vision conservatrice de la Cour suprême, vis à vis des démocrates. Avant la nomination de Neil Gorsuch, la plus haute juridiction américaine ne comptait plus que huit membres, quatre conservateurs et quatre progressistes, d'où un risque de blocage. Un risque annihilé pour au moins une génération avec la venue de ce nouveau membre.

Pour être valide, cette nomination doit encore être confirmée par le Sénat, conformément à la Constitution. Mais Neil Gorsuch aura besoin de 60 voix d'une assemblée qui ne compte que 52 élus républicains. Il devra donc convaincre quelques démocrates. S'il y parvient, il deviendrait le plus jeune juge nommé à la Cour suprême en l’espace d’un quart de siècle. Un poste attribué à vie où il pourrait donc siéger pendant plusieurs décennies.

Etudiant de la faculté de droit d'Harvard et Oxford, Neil Gorsuch a été nommé en 2006 par l'ex-président George W. Bush à la Cour d'appel fédérale de Denver, dans le Colorado. Connu pour sa lecture dite "originaliste" du droit, ce protestant privilégie une interprétation littérale des textes fondamentaux. Auteur d'un essai en 2005 dans le magazine conservateur National Review, le magistrat se montrait hostile à des projets comme le mariage homosexuel ou le suicide assisté. D'après Libération, il devrait s’opposer fermement à toute évolution sociale sur les sujets clés que la Cour pourrait avoir à examiner, notamment le droit des minorités raciales ou sexuelles. Une prise de position importante, car aux Etats-Unis, il appartient aux juges de la Cour de trancher ces sujets de société. Et ils se basent pour cela, sur leur propre interprétation de la Constitution.

Donald Trump rend la Cour suprême un peu plus conservatrice.

Commentaires

-