Election américaine : le vote par anticipation pénalise-t-il Donald Trump ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Election américaine : le vote par anticipation pénalise-t-il Donald Trump ?

Publié le 12/10/2020 à 11:09
MANDEL NGAN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Le vote par anticipation représente une véritable tradition dans certains Etats américains. Et cette année 2020, il pourrait aussi faire la différence, et pas uniquement en raison de la crise du coronavirus. 

En 2016, 80.000 citoyens américains avaient voté par anticipation, alors qu’on enregistre déjà cette année 5.6 millions de votes anticipés.  Il faut dire, que dans une vingtaine d’Etat, les conditions d’éligibilité au vote anticipé ont été profondément assouplies. Traditionnellement réservé à celle et ceux qui pouvaient justifier d’une raison médicale ou professionnelle, le vote anticipé est aujourd’hui accessible à tous les électeurs résidant dans les Etats concernés.

La crise du coronavirus et l’envie de faire entendre sa voix

La crainte d’être contaminé dans les files d’attente devant les bureaux d’élection le 3 novembre prochain ont conduit de nombreux citoyens à prendre les devants.  Mais cette crainte liée au coronavirus n’est pas la seule explication, puisque de nombreux américains sont désormais suspicieux vis-à-vis du vote par correspondance notamment. Donald Trump, candidat à sa propre réélection, explique depuis plusieurs semaines que

« ce scrutin sera le plus inexact et le plus truqué de l’histoire »

Et les Américains veulent faire entendre leurs voix, notamment avec ce vote anticipé.

Un scrutin clivant, les jeux sont déjà faits ?

Enfin, l’incertitude, caractéristique des dernières semaines de campagne, n’a pas sa place en 2020. Jamais, deux candidats à la présidence n’ont été aussi différents et opposés, et les citoyens sont, dans leur grande majorité, déjà décidés. Et puisqu’ils n’ont pas besoin d’attendre les derniers jours pour se décider, les Américains peuvent donc prendre de l’avance en votant en avance. Pour preuve de cette stigmatisation extrême, les sondages politiques soulignent que si 62 % des démocrates plébiscitent le vote par anticipation, ils ne sont plus que 28 % du côté des Républicains.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Donald Trump dénonce à l'avance "un scrutin inexact et truqué"

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-