Election présidentielle en Tunisie: second tour en vue

Election présidentielle en Tunisie: second tour en vue

Publié le :

Lundi 24 Novembre 2014 - 09:35

Mise à jour :

Lundi 24 Novembre 2014 - 10:00
Le premier tour de l'élection présidentielle en Tunisie s'est déroulé sans heurts dimanche 23. Le président sortant, Moncef Marzouki, et le chef du parti anti-islamiste Nidaa Tounès, Béji Caïd Essebsi, sont en tête. Selon les premières estimations, aucun candidat n'a obtenu la majorité absolue. Un second tour se profile pour cette première élection libre depuis la "révolution du Jasmin", il y a quatre ans.
©Anis Mili/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Un second tour sera nécessaire pour départager les deux candidats arrivés en tête du premier tour de la première élection libre de Tunisie, quatre ans après la "révolution du Jasmin" qui provoqua la chute de Zine El-Abidine Ben Ali du pouvoir et marqua le début du "Printemps Arabe".

Le président sortant, Moncef Marzouki, et le chef du parti anti-islamiste Nidaa Tounès –vainqueur des législatives– Béji Caïd Essebsi sont en tête du premier tour. Mais dimanche soir dans la soirée, une certaine confusion régnait sur les scores exacts des deux candidats. Le directeur de campagne de Béji Caïd Essebsi revendiquait dimanche un score "pas très loin des 50%", en précisant qu'un second tour était "probable". Le directeur de campagne du président déclarait de son côté une égalité voire "2 à 4% d'avance" de Moncef Marzouki sur son concurrent. Un sondage publié à 20h dimanche faisait état de 42,7% des votes pour Béji Caïd Essebsi et 32,6% pour Moncef Marzouki.

En tout, 27 candidats s'étaient présentés à l'élection présidentielle, dont cinq se sont désistés. Le parti Ennahdha n'avait, lui, pas présenté de candidat.

Selon les premières estimations du premier tour de ce dimanche 23, données par l'ISIE, l'instance supérieure indépendante pour les élections, le taux de participation s'élève à 64,6%. Des chiffres qui seront consolidés ce lundi. Ce sont majoritairement les jeunes, en perte de confiance politique, qui ont boudé les urnes.

L'Union européenne a salué dimanche la tenue du scrutin, qui s'est déroulé sans heurts, malgré les craintes de fraudes.

Cette première élection présidentielle au suffrage universel a vocation à doter le pays d'institutions pérennes. Faute pour un candidat d'avoir obtenu la majorité absolue, un second tour devrait avoir lieu le 28 décembre.

 

 

Un Tunisien vote, dimanche 23, lors du premier tour de l'élection présidentielle.


Commentaires

-