En Corée du Nord, la sœur de Kim Jong-Un prend-elle la relève ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

En Corée du Nord, la sœur de Kim Jong-Un prend-elle la relève ?

Publié le 24/08/2020 à 15:35 - Mise à jour à 15:46
JORGE SILVA / POOL / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Le leader nord-coréen aurait été plongé dans un coma artificiel. A 32 ans, sa sœur Kim Yo-Jong lui succéderait en cas de vacance du pouvoir ou de décès.
 
Déjà à la une de la presse internationale au printemps dernier, les rumeurs sur l’état de santé de Kim Jong-Un repartent de plus belles avec les déclarations d’un diplomate sud-coréen ce week-end. 
 
Chang Song-Min, ancien assistant du défunt président Kim Dae-Jung, a en effet affirmé que le jeune dictateur se trouve donc dans l’incapacité de gouverner. 
 
« Je pense qu’il est dans le coma, mais sa vie n’est pas terminée »
 
Cité notamment par le New York Post, le diplomate, évoquant une source chinoise, va encore plus loin en affirmant que Kim Jong-Un est dans cet état depuis des mois, après une opération du cœur bâclée, et que ses dernières apparitions étaient en réalité truquées.
 
Une femme pour héritière
 
Difficile de démêler le vrai du faux quant à l’état de santé du leader nord-coréen. Une chose est sûre, un nouveau personnage apparaît sur la scène médiatique, d’autant plus depuis que le service de renseignement sud-coréen a affirmé Kim Jong-Un lui transférait progressivement ses pouvoirs. 
 
Ce personnage, c’est Kim Yo-Jong, la sœur cadette du despote, jusqu’ici directrice adjointe du département de la propagande. Elle aurait notamment bâti de toutes pièces l’image de son frère. En décembre 2019, un poste aurait même été créé sur mesure pour elle par le comité central du Parti des travailleurs, lui assurant la succession. 
 
A 32 ans, Kim Yo-Jong, dont on ne connaît pas grand-chose sinon qu’elle a étudié en Suisse, pourrait donc devenir la première femme à diriger la Corée du Nord. 
 
A Séoul cependant, la National Intelligence Agency soutient que le transfert de pouvoirs de Kim Jong-Un à sa sœur a pour objectif de « diminuer son stress » et qu’il ne serait donc pas question d’un problème de santé majeur. Un avis en contradiction avec les déclarations de Chang Song-Min. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Kim Yo-Jong, future leader de la Corée du Nord ?

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-