En Suisse, un vote sur l'écornage des vaches

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

En Suisse, un vote sur l'écornage des vaches

Publié le 07/11/2018 à 11:07 - Mise à jour à 11:23
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les Suisses s'apprêtent à voter à la fin du mois de novembre pour se prononcer pour ou contre des subventions allouées aux éleveurs de vaches à cornes. Mais face aux passions qu'il suscite le scrutin s'est transformé en référendum sur l'écornage des bovins.

Le 25 novembre prochain les Suisses devront voter pour ou contre des subventions à destinations des éleveurs d'animaux à cornes, principalement des vaches. Mais la votation populaire a suscité un grand intérêt et s'est transformé en vote pour ou contre l'écornage des animaux.

C'est une initiative populaire qui est à l'origine de cette votation nationale qui a pour but d'apporter un soutien (ou non, selon les résultats) aux éleveurs de taureaux, de vaches, de chèvres et de boucs portant des cornes.

Car souvent, les cornes de ses animaux sont coupées: ce que les associations de défense des animaux dénoncent. En Suisse, selon 24 heures, "trois quarts des vaches et un tiers des chèvres sont dépourvues de cornes".

A voir aussi: L'export de vaches normandes vers l'Iran contrarié par les sanctions américaines

Les paysans ayant initié ce vote craignent que le phénomène ne se généralise et que dans les prochaines années il n'y ait plus de vaches à corne ni de chèvres. Ils indiquent aussi qu'écorner un animal revient à lui enlever sa dignité.

Vaches et autres chèvres ont en effet besoin de ces cornes pour communiquer, se reconnaître entre elle ou encore pour réguler la température sur leur corps et se laver. Autrement dit, il en va du bien être des animaux. Ecornés durant leurs trois premières semaines de vie, les animaux souffrent encore 60 jours après l'opération selon une étude de l'université de Berne.

Le vote qui aura lieu le 25 novembre prochain devrait selon les sondages aller en faveurs des éleveurs ne désirant pas écorner leurs animaux. Mais pour les personnes contre cette subvention, d'autres aides seront réduites pour financer la nouvelle. De plus, ils craignent qu'un grand nombre d'éleveurs décident d'attacher leurs vaches à cornes pour éviter les blessures.

A lire aussi:

Penka, la vache fugueuse sortie de l'UE, échappe à l'abattoir

Bufflonne de Campanie ou vache des Pouilles: guerre des mozzarella en Italie

La ferme "des 1.000 vaches", un élevage controversé qui a creusé son sillon

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les Suisses devront se prononcer et voter pour ou contre une subvention pour les éleveurs d'animaux non écornés.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-