Etat islamique: un haut responsable tué par les forces spéciales américaines en Syrie

Etat islamique: un haut responsable tué par les forces spéciales américaines en Syrie

Publié le 16/05/2015 à 17:17 - Mise à jour à 17:18
©Stringer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Abou Sayyaf, un haut dirigeant de l'organisation terroriste Etat islamique aurait été abattu lors d'une opération des forces spéciales américaines en Syrie, selon une information dévoilée ce samedi par la Maison Blanche. La femme du djihadiste, qui était également ciblée, aurait été capturée au cours de ce raid mené loin en territoire ennemi.

Ils ont agi loin en territoire ennemi. Le ministère de la Défense américain a assuré ce samedi que les forces spéciales américaines ont abattu Abou Sayyaf, un haut dirigeant de l'Etat islamique (EI), à Deir Ezzor (est de la Syrie) lors d'une opération dont la date n'a pas été précisée. La femme du djihadiste a également été capturée lors de l'opération.

Abou Sayyaf serait, selon les autorités américaines, impliqué dans les opérations militaires de l'Etat islamique ainsi que dans ses opérations de commerce illicite de pétrole et de gaz. Il s'agirait donc d'un cadre de très haut niveau de l'organisation terroriste qui a été tué.

Pour autant, il semble que les militaires avaient reçu pour objectif de capturer vivant le djihadiste. C'est pour cela qu'ils ont pris tous les risques pour atteindre leur cible, pénétrant de près d'une centaine de kilomètres à l'intérieur des lignes ennemies en hélicoptère. Sur place, ils ont toutefois dû faire face à une résistance acharnée de la part des hommes de l'EI. Si aucun des soldats d'élite de la Delta Force n'a été blessé ou tué lors des combats, qui se sont parfois déroulés au corps-à-corps selon certaines sources américaines, entre douze et quarante djihadistes auraient été tués.

"Durant l'opération, Abou Sayyaf a été tué lors d'échanges avec les forces américaines", a ainsi assuré la porte-parole du Conseil de sécurité nationale Bernadette Meehan. Puis de préciser que l'autre cible de ce raid, la femme du dirigeant de l'EI, a pu être capturée tandis qu'une jeune femme yézidie qui semble avoir été maintenue en esclavage par le couple a également été libérée.

La femme d'Abou Sayyaf, Umm Sayyaf, "se trouve en détention dans une prison américaine en Irak", a enfin ajouté Bernadette Meehan. Elle devrait y être interrogée car les Etats-Unis la soupçonnent d'être "aussi membre de I'Etat islamique et (d'avoir) joué un rôle important dans des activités terroristes du groupe", a conclu la porte-parole.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


PARTAGER CET ARTICLE :


D'une douzaine à quarante soldats de l'Etat islamique auraient été tués lors du raid (photo d'illustration).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-