Etats-Unis: deux terroristes présumés abattus lors d'un concours de caricatures de Mahomet

Etats-Unis: deux terroristes présumés abattus lors d'un concours de caricatures de Mahomet

Publié le :

Lundi 04 Mai 2015 - 07:56

Mise à jour :

Lundi 04 Mai 2015 - 08:08
©Mike Stone/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Deux terroristes présumés ont été tués par la police dans la nuit de dimanche à ce lundi, au Texas. Ils avaient ouvert le feu contre un concours de caricatures du prophète Mahomet, blessant un policier. L’événement était organisé par une association américaine d'extrême droite.

Deux hommes ont été abattus par la police dans le Sud des Etats-Unis, à Garland au Texas, dimanche vers 19 heures, heure locale (lundi à 2 heures du matin, heure de Paris). Cette ville située près de Dallas, accueillait un concours de caricatures de Mahomet.

Selon les premiers éléments livrés par les autorités locales, deux hommes sont arrivés en voiture devant le Curtis Culwell Center qui accueillait l'évènement. Ils ont alors ouvert le feu sur un officier de sécurité de la ville qui assurait la protection du site. L'homme a été blessé et deux policiers ont alors répliqué. Les assaillants ont été abattus, les jours de l'agent touché ne seraient pas en danger.

Le SWAT (l'équivalent américain du GIGN) était également présent sur les lieux. Une équipe de démineurs a été dépêchée sur place mais la présence d'explosifs n'avait pas été confirmée ce lundi matin. L'identité des agresseurs n'a pas encore été dévoilée mais la piste de l'attentat islamiste semble bien sûr largement privilégiée.

L'exposition avait été organisée par l'AFDI, l'American Freedom Defense initiative, (initiative américaine pour la défense de la liberté) et était censée défendre la liberté d''expression, notamment après l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo du 7 janvier dernier.

Mais la liberté d'expression n'est pas le seul cheval de bataille de ce mouvement très conservateur et ouvertement anti-musulmans. L'AFDI dénonce la "capitulation" des gouvernements et des médias face au "suprémacisme islamique", le pouvoir "anticonstitutionnel" du gouvernement fédéral américain, ou encore les tentatives pour "imposer le socialisme et le marxisme au peuple américain".

La tenue de l'exposition avait provoqué les critiques voire la colère des Musulmans américains qui la considèraient comme une provocation. Pour les organisateurs, il ne s'agit que d'appliquer leur droit à la liberté d'expression, un droit qui connaît des limites beaucoup moins strictes aux Etats-Unis qu'en France.

 

Les forces de l'ordre évacuent les participants au concours de caricature de Mahomet, à Garland, Texas.

Commentaires

-