États-Unis: Donald Trump se rangera derrière le candidat républicain s'il perd la primaire

États-Unis: Donald Trump se rangera derrière le candidat républicain s'il perd la primaire

Publié le :

Vendredi 04 Septembre 2015 - 07:35

Mise à jour :

Vendredi 04 Septembre 2015 - 07:35
©Brian Snyder/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Donald Trump a annoncé jeudi 3 qu'il se rangerait derrière le candidat désigné par la primaire républicaine, si ce ne devait pas être lui. Il reste en tête des sondages, loin devant ses rivaux.

Il avait jusqu'ici laissé planer le doute sur une candidature indépendante s'il n'était pas désigné. Le milliardaire américain Donald Trump a annoncé jeudi 3 qu'il ferait "allégeance" au candidat désigné par la primaire républicaine, quel qu'il soit.

"Je ferai totalement allégeance au parti républicain et aux valeurs conservatrices qu'il défend, nous allons sortir et allons nous battre dur et gagner", a annoncé le favori des sondages pour la primaire républicaine lors d'une conférence de presse dans son quartier général de New York. Puis d'ajouter: "je ne vois aucune circonstance qui me pousserait à revenir sur cette promesse".

Il a ainsi pris le contrepied de la position qu'il tenait encore début août, lorsqu'il avait refusé de promettre "à ce stade" de se ranger derrière le candidat désigné si ce ne devait pas être lui. Le spectre d'une candidature indépendante du puissant, et habitué des frasques, Donald Trump s'éloigne donc pour le parti de droite américain.

Le magnat de l'immobilier reste en tête des sondages d'intentions de vote à la primaire républicaine, loin devant ses principaux rivaux Ben Carson et Jeb Bush. A ce stade, les 17 prétendants à l'investiture républicaine ont ainsi tous jurés de soutenir le candidat qui sera finalement choisi. Le président du parti Reince Priebus s'est réjoui de cette "unité" via un communiqué où il a estimé que "n'importe lequel des candidats fera un meilleur président qu'Hillary Clinton". L'ancienne première dame reste toutefois la favorie pour la présidentielle américaine de 2016.

 

Donald Trump (ici au centre) a juré qu'il ferait "totalement allégeance" au candidat républicain.

Commentaires

-