Europol: l’agence qui veille sur votre cyber-sécurité

Europol: l’agence qui veille sur votre cyber-sécurité

Publié le :

Mercredi 03 Octobre 2018 - 17:13

Mise à jour :

Mercredi 03 Octobre 2018 - 17:53
© THOMAS SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

La Maison de l'Europe à Paris, édité par la rédaction

-A +A

Europol, une agence européenne de police criminelle qui facilite l'échange de renseignements entre polices nationales, dispose désormais d'une équipe spécialisée dans la lutte contre la cybercriminalité.

Il vous est peut-être arrivé, avant de regarder une vidéo sur Internet, que le site vous demande de télécharger impérativement un logiciel quelconque pour pouvoir poursuivre votre visionnage. Gare aux logiciels malveillants! Grâce à des recherches par l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (Euipo), plus de 4.000 fichiers contenant des logiciels malveillants ont été extraits de plus de 1.000 sites Internet qui partagent illégalement des contenus protégés. Cette action a surtout été possible grâce à Europol. Ainsi, nous poursuivons notre série sur la cyber-sécurité en nous concentrant sur la police du Web, à l’occasion du mois européen de la cyber-sécurité.

Imaginez un bureau dans lequel raisonnent les bruits rythmés des claviers d’ordinateurs, des centaines d’agents travaillent et ce ne sont pas des simples employés de bureau. Oui, ce sont bel et bien des policiers en intervention. On pourrait avoir l’impression que cette situation est tout droit sortie de la série Mr. Robot mais non, bienvenue dans les bureaux du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) d’Europol (Office européen des polices).

Lire aussi - Vos photos de vacances vous appartiennent-elles encore sur Internet?

Son quartier général se trouve à La Haye aux Pays-Bas, participe à la sécurité de l’Union européenne et soutient notamment les Etats membres contre la grande criminalité internationale et le terrorisme. Leur principal objectif est de "contribuer à la construction d’une Europe plus sûre, au bénéfice de tous les citoyens de l’Union européenne".

Les principales menaces contre lesquelles ces policiers européens luttent sont principalement le terrorisme ou encore le trafic de migrants. Mais depuis le développement important des activités virtuelles, la cybercriminalité est devenue une menace tout aussi préoccupante. 

>52% des jeunes considèrent que la sécurité sur un site Web est importante

Créée en 2013, le but de l’équipe EC3 est d’intervenir sur les cyber-crimes commis en groupe tel que la fraude à la carte bancaire lors des paiements en ligne ou encore la diffusion de logiciels malveillants. Il a été découvert que ces derniers sont fréquemment diffusés sur des sites Internet partageant des contenus portant atteinte aux droits d’auteur, comme les sites de streaming permettant de visionner des films ou des séries sans payer d’abonnement.

Les internautes commencent à prendre conscience de la présence d’éventuels virus sur de tels sites. Ainsi, 52% des jeunes considèrent que la sécurité sur un site Web est importante lorsqu’ils accèdent à des contenus en ligne. Toutefois, Europol a pu constater que malgré cette vigilance, les utilisateurs sont incités par la ruse à télécharger et ouvrir des fichiers contenant des logiciels malveillants. L’agence a récemment extrait plus de 4.000 fichiers contenant des logiciels malveillants de plus de 1.000 sites Internet qui partagent illégalement des contenus protégés, grâce à des recherches par l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (Euipo). Celle-ci précise que ces "fichiers contenaient des logiciels malveillants ou d’autres programmes qui, une fois téléchargés, pouvaient accéder à des données à caractère personnel stockées sur des ordinateurs et des dispositifs mobiles".

Alors, l’équipe EC3 est là pour veiller à ce que les Européens soient protégés de ces crimes en ligne. Le centre se divise en trois équipes différentes: les spécialistes judiciaires, les spécialistes de la stratégie et les spécialistes des opérations.

Depuis sa création, les agents spéciaux EC3 ont largement contribué à la lutte contre la cybercriminalité et ont déjà accompli plusieurs missions concernant aussi bien la diffusion de logiciels malveillants que l’exploitation sexuelle des mineurs sur Internet.

Cette équipe spécialisée est notamment mise en lumière à l’occasion de la 6e édition du mois européen de la cyber-sécurité qui a débuté le 1er octobre. A travers son slogan "La cyber-sécurité, c’est l’affaire de tous! Arrête-toi. Réfléchis. Connecte-toi", cette campagne vise à sensibiliser les citoyens européens et les organisations aux menaces informatiques.

(Centre d’Information Europe Direct de la Maison de l’Europe de Paris)

Face à une cybercriminalité grandissante, l'Union européenne renforce les moyens d'actions d'Europol.

Commentaires

-