Facebook, Twitter et YouTube SUPPRIMENT une vidéo partagée par Trump sur l'hydroxychloroquine

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Facebook, Twitter et YouTube SUPPRIMENT une vidéo partagée par Trump sur l'hydroxychloroquine

Publié le 28/07/2020 à 21:02 - Mise à jour à 21:03
Gerd Altmann de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Facebook, Twitter et YouTube SUPPRIMENT la vidéo que Trump a partagée sur un médecin disant que l'hydroxychloroquine peut guérir le coronavirus au motif qu'elle "fournit de fausses informations sur la santé ''

Donald Trump a retweeté des articles louant l'hydroxychloroquine en tant que remède contre le COVID-19.  Les messages ont d'abord été supprimés par Facebook, puis Twitter et YouTube, lundi.

Facebook a supprimé le clip pour "fausses informations sur les remèdes et les traitements '' Trump a également retweeté les critiques du Docteur Fauci pour avoir "trompé'' le pays.  Aux Etats-Unis et dans la communauté internationale, Fauci a été attaqué pour avoir rejeté l'hydroxychloroquine au profit du Remdesivir.  En mai, l'Organisation mondiale de la santé a arrêté son essai sur l'hydroxychloroquine suite à la publication dans The Lancet d’une étude viciée concluant à la toxicité et l’inefficacité de l’hydroxychloroquine.  L’Institut de Santé Nationale américain a également interrompu leur essai en juin au motif que l’hydroxychloroquine n'apportait "aucun avantage'' aux patients étudiés.

 

Les réseaux sociaux Facebook, Twitter et YouTube ont retiré une vidéo virale (doublage en français par un internaute eveillé) retweetée par Donald Trump qui affirme que le Dr Anthony Fauci a induit le pays en erreur à propos de l'hydroxychloroquine. 

Le clip, qui a été initialement publié par le site d'information de droite Breitbart, présentait quatre personnes qui se sont identifiées comme des médecins s'exprimant devant le bâtiment de la Cour suprême des Etats-Unis. 

La vidéo de Breitbart a été visionnée au moins 14 000 fois lundi après-midi. L'un des speakers était Stella Immanuel, médecin à Houston, et a déclaré que l'hydroxychloroquine, un médicament contre le paludisme souvent vanté par Trump, était un remède contre le COVID-19. 

Facebook semble être le premier site de médias sociaux à censuré le clip de son site, le supprimant à 21h30 lundi. Il était devenu l'un des messages les plus performants sur Facebook, avec près de 600000 actions avant d'être retiré pour promotion de la désinformation, selon Crowdtangle, une société d'analyse de données appartenant à Facebook. 

Un porte-parole de Facebook a déclaré à CNN:

"Nous avons supprimé cette vidéo pour avoir partagé de fausses informations sur les remèdes et les traitements du COVID-19. ''

Le porte-parole a ajouté que Facebook

" montrait des messages dans News Feed aux personnes qui ont réagi, commenté ou partagé des informations erronées liées au COVID-19 que nous avons supprimées, les reliant à des mythes démystifiés par l'OMS ''.  

 

Twitter a  également interdit à Donald Trump  Jr. de publier des tweets, affirmant qu'il avait partagé des `` informations potentiellement nuisibles '' après avoir publié le même lien vidéo que son père. 

"Nous avons temporairement limité certaines des fonctionnalités de votre compte '', indique l'avis Twitter au fils aîné du président, ajoutant qu'il sera en vigueur pendant 12 heures.

«Nous avons déterminé que ce compte enfreignait les règles de Twitter. Plus précisément, pour: Violation de la politique de diffusion d'informations trompeuses et potentiellement nuisibles liées au COVID-19 », a-t-il poursuivi.

Andrew Surabian, un porte-parole de Don Jr., a publié une image de l'avis sur Twitter mardi matin, déplorant:

"Big Tech est la plus grande menace à la libre expression en Amérique aujourd'hui et ils continuent de s'engager dans une ingérence électorale ouverte - point ».

 

Lors d’une activité intense et récente sur Twitter du Président Trump, il a partagé un article selon lequel Fauci conduit le pays dans la mauvaise direction en refusant d'approuver l'hydroxychloroquine dans la lutte contre le virus.  Trump a souvent fait la promotion du médicament, le poussant à plusieurs reprises comme traitement thérapeutique, même si la FDA (Federal Drug Administration) avertit que le médicament a des effets secondaires nocifs et a révoqué en juin une autorisation d'urgence pour son utilisation pour traiter le coronavirus.

«Dr. Fauci a induit le public américain en erreur sur de nombreuses questions, mais en particulier sur le rejet de la #hydroxychloroquine et sur le fait de qualifier Remdesivir de nouvel étalon-or '', a déclaré le retweet. 

Fauci, autrefois présent sur le podium de la salle de briefing de la Maison Blanche vers le début de la pandémie, n'a pas encore été invité à revenir pour les briefings du groupe de travail redémarré de Trump.

Trump et Fauci se sont souvent heurtés à la question de savoir comment réagir à la crise sanitaire et, finalement, le président a complètement écarté un des immunologistes du pays des conférences de presse.

 

La censure prend une nouvelle dimension aux Etats-Unis alors que plusieurs auditions judiciaires sont en cours.  Et ceci en pleine course aux élections présidentielles américaines.

 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Facebook, Twitter et YouTube SUPPRIMENT une vidéo partagée par Trump

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-