Frappes américaines en Syrie: Donald Trump n'a pas prévenu Vladimir Poutine de l'attaque

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Frappes américaines en Syrie: Donald Trump n'a pas prévenu Vladimir Poutine de l'attaque

Publié le 07/04/2017 à 08:11 - Mise à jour à 08:13
© SAUL LOEB / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Donald Trump a déclenché jeudi des frappes contre la Syrie en riposte à une attaque chimique présumée imputée au "dictateur Bachar al-Assad". Le président américain n'a pas averti son homologue russe, Vladimir Poutine, soutien du régime de Damas de cette attaque.

Plus d'un cinquantaine de missile de croisière Tomahawk tirés depuis des navires américains en Méditerranée sont tombés jeudi 6 au soir sur une base aérienne syrienne à Shayrat dans la région de Homs en Syrie, détruisant la quasi totalité des infrastructures militaires, en réponse à une attaque chimique contre des civils à Khan Cheikhoum mardi 4 que Donald Trump a qualifiée de "honte pour l'humanité".

Le président américain avait prévenu qu'en cas de blocage, notamment de la Russie, aux Nations unies d'une résolution condamnant ce bombardement chimique, son pays prendrait des "mesures unilatérales en Syrie" contre le régime de Bachar al-Assad, accusé d'être à l'origine de cette frappe aérienne contre des populations civiles. Il a tenu parole.

"Ce soir, j'ai ordonné des frappes militaires sur l'aéroport d'où est partie l'attaque chimique. Ces frappes sont dans l'intérêt vital de la sécurité nationale des Etats-Unis pour empêcher et stopper l'utilisation et la diffusion des armes chimiques", a déclaré le président américain.

Selon le New York Times, Donald Trump n'aurait pas prévenu Vladimir Poutine de la frappe américaine contre la base aérienne syrienne qui a provoqué la mort de "quatre soldats" selon l'opposition au régime de Damas. Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson afait s'avoir que les deux dirigeants ne s'étaient pas entretenu depuis plusieurs heures.

Si l'administration Trump a estimé que "la Russie avait manqué à ses responsabilités en Syrie", le Pentagone a toutefois prévenu la Russie à l'avance de ces frappes pour éviter que ne soient touchés des militaires russes présents sur la base syrienne. Cette denrière est "associée au programme" d'armes chimiques de Damas et "directement liées" aux évènements "horribles" de mardi a expliqué Donald Trump.

Le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault, a estimé que ces frappes était "une condamnation du régime criminel de Bachar al-Assad". Sur son compte Twitter il a estimé que ce dernier devrait être jugé comme "un criminel de guerre".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le président américain avait prévenu qu'en cas de blocage, notamment de la Russie, aux Nations unies d'une résolution condamnant ce bombardement chimique, son pays prendrait des "mesures unilatérales en Syrie".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-