Guerre en Irak: Tony Blair s'excuse mais persiste

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Guerre en Irak: Tony Blair s'excuse mais persiste

Publié le 07/07/2016 à 13:07 - Mise à jour à 13:12
©DAniel Leal-Olivas/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Tony Blair a présenté ses excuses mercredi pour l'invasion de l'Irak en 2003 suite à la publication d'un rapport accablant sur le sujet. L'ex-Premier ministre britannique a cependant maintenu qu'il s'agissait de la bonne décision, arguant que le monde est grâce à cela "meilleur et plus sûr".

Treize ans après l'intervention militaire en Irak menée par les Etats-Unis suivie par la Le Royaume Uni et le fiasco des armes de destruction massive introuvables, un rapport de la commission d'enquête britannique sur le sujet est venu mercredi 6 accabler la décision prise par Tony Blair de suivre George W. Bush. Au point que le Premier ministre de l'époque a dû présenter des excuses, sans pour autant dire regretter d'avoir engagé le Royaume-Uni dans le conflit.

Le rapport en question reproche à Tony Blair d'avoir pris la décision de suivre les Etats-Unis "quoi qu’il arrive", avant même que les solutions diplomatiques soient épuisées. "L’action militaire n’était pas inévitable à l’époque" a estimé John Chilcot, président de la commission. De plus, "malgré les avertissements, les conséquences de l’invasion ont été sous-estimées. La planification et les préparatifs pour l’Irak de l’après-Saddam étaient complètement inadéquats", relève le texte de 2,6 millions de mots, établi après sept ans de travail.

Tony Blair a réagi à ce rapport d'abord par voie de communiqué puis lors d'une interview. Des déclarations assez paradoxales dans lesquelles il présente ses excuses tout en réaffirmant que la décision d'envahir l'Irak était la bonne.

"Cela a été la décision la plus difficile que j’aie jamais prise (...) J’en endosse l’entière responsabilité. J’exprime ma peine, mes regrets et mes excuses", a-t-il déclaré. Au cours des opérations en Irak entre 2003 et 2009, 179 soldats britanniques ont été tués. Pour sa défense, l'ex-Premier ministre dit avoir agi "de bonne foi". "Je prendrai la même décision si j’étais dans la même situation", a-t-il assuré.

Il reprend toutefois la même défense que celle qu'avait inaugurée les Américains lorsqu'il était devenu évident qu'ils ne découvriraient pas d'armes de destruction massive. A savoir que la chute de la dictature justifiait a posteriori l'invasion. Selon lui, Sadam Hussein "aurait continué à constituer une menace pour la paix dans le monde", lequel est désormais "meilleur et plus sûr", excluant un lien entre l'intervention et les actuels évènement en Irak.

L'actuel leader du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, qui avait voté contre la guerre en 2003, a présenté ses excuses au nom du Labour pour "pour cette décision désastreuse".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Je prendrai la même décision si j’étais dans la même situation", a assuré Tony Blair sur l'intervention britannique en Irak.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-