Hôpitaux bombardés à Alep: la France demande un cessez-le-feu immédiat

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Hôpitaux bombardés à Alep: la France demande un cessez-le-feu immédiat

Publié le 25/07/2016 à 18:27 - Mise à jour à 18:30
©Diaa al-Din/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le représentant de la France à l'ONU a demandé lundi la mise en place d'un cessez-le-feu humanitaire à Alep (Syrie), où plusieurs hôpitaux ont été bombardés par les forces de Bachar al-Assad. Il a également dénoncé les "crimes de guerre" du dictateur syrien.

La France appelle à un cessez-le-feu humanitaire immédiat à Alep en Syrie, après le bombardement de quatre hôpitaux de la ville par le régime du président Bachar al-Assad, a déclaré ce lundi  25 son représentant à l'ONU.

"Le Conseil de sécurité ne peut pas accepter que ces crimes de guerre -oui des crimes de guerre - se répètent", a lancé François Delattre, représentant de la France aux Nations unies, comparant la situation d'Alep (nord de la Syrie) à celle de Sarajevo pendant la guerre de Bosnie.

"La France, a-t-il dit, appelle à une trêve humanitaire immédiate à Alep et dans la Ghouta (périphérie rurale de Damas) 20 ans après le siège de Sarajevo". Il s'exprimait devant des journalistes juste avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée à la situation humanitaire en Syrie.

Le régime syrien et ses alliés "sont décidés à assiéger, affamer et bombarder Alep jusqu'à ce qu'ils atteignent leur objectif militaire -éliminer l'opposition- c'est cela le but de ce siège", a déclaré M. Delattre.

"Trop c'est trop", a affirmé l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft. Il a indiqué que le Conseil de sécurité réfléchissait à une initiative éventuelle pour répondre à la crise à Alep mais sans donner de détails.

Quelque 200.000 habitants des quartiers rebelles d'Alep sont assiégés depuis le 17 juillet et fréquemment pris pour cibles par l'aviation du régime de Bachar al-Assad et de son allié russe. Des bombardements ont touché ce week-end quatre hôpitaux de campagne et une banque de sang, provoquant notamment la mort d'un nouveau-né, décédé après la rupture de son alimentation en oxygène.

Un hôpital d'Alep avait déjà été touché par les bombes du régime syrien en avril dernier. Plusieurs cessez-le-feu et trêves concernant la ville martyre de la rébellion syrienne ont déjà été décrétés face à l'urgence humanitaire, avec un succès mitigé et temporaire.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Quatre hôpitaux de campagne et une banque de sang d'Alep ont été bombardés ce week-end par l'aviation de Bachar al-Assad.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-