Il y a 25 ans, la chute du Mur de Berlin (DIAPORAMA)

Il y a 25 ans, la chute du Mur de Berlin (DIAPORAMA)

Publié le :

Dimanche 09 Novembre 2014 - 12:14

Mise à jour :

Dimanche 09 Novembre 2014 - 13:49
La chute du Mur de Berlin, c'était il y a 25 ans, le 9 novembre 1989. L'édification de ce "mur de la honte" divisa la ville en deux parties hermétiques pendant 28 ans et reste un des symboles du Rideau de fer.
©Edwin Reichert/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A
Ce dimanche 9 novembre 2014 marque les 25 ans d'un des événements les plus marquants de la deuxième moitié de XXe siècle: la chute du Mur de Berlin. 
 
Jusqu'à la construction du mur, les habitants de la capitale allemande pouvaient circuler librement dans les différentes zones découpées -à la suite de la Seconde guerre mondiale- en 1945, par la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'Union soviétique. Entre 1949 et 1961, près de 3 millions d'habitants de la République démocratique allemande (RDA) passent dans la zone occidentale de la ville, partie intégrante de la République fédérale allemande (RFA). Un exode que la RDA va stopper net en 1961.
 
Les premières pierres du Mur sont posées, en plein centre-ville, dans la nuit du 12 au 13 août 1961. Les points de passage routiers sont fermés le 13 août 1961. 
 
De nombreux Berlinois tenteront de franchir ce mur de brique et de béton très vite baptisé le "mur de la honte". Près de 80 personnes y laisseront la vie et des centaines d'autres en reviendront blessés par les balles des gardes-frontières. Le mur de Berlin restera debout 28 ans, et reste un des symboles les plus criants de la Guerre froide et de la division de l'Europe par le Rideau de fer. 
 
Le 3 septembre 1971, un accord quadripartite garantit que "la circulation en transit des personnes et marchandises civiles entre les secteurs occidentaux de Berlin et la République fédérale d'Allemagne, par la route, le rail et la voie d'eau à travers le territoire de la République démocratique allemande, ne sera pas entravée".
 
Mais ce n'est qu'en 1989 que le renversement a lieu. Le 9 novembre, le secrétaire du Comité central du SED (parti communiste allemand), Günter Schabowski, annonce la libre circulation, sans conditions, des habitants de la RDA. Des milliers de jeunes Berlinois de l'Est affluent vers les postes-frontières pour passer de l'autre côté du Mur. 
 
Dans la nuit du 9 au 10, des centaines de Berlinois en démolissent les fondations, sous les yeux éberlués des téléspectateurs du monde entier. 
 
Un an plus tard, en 1990, Berlin retrouve son autonomie lors du Traité de Moscou. "Les Etats-Unis d'Amérique, la République française, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et l'Union des Républiques socialistes soviétiques mettent fin par le présent traité à leurs droits et responsabilités relatifs à Berlin et à l'Allemagne dans son ensemble" . Mais les liens entre les deux parties de la capitale allemande prendront plusieurs années à se reconstruire. 
 
En mars 2013, le Mur de Berlin faisait à nouveau la Une de l'actualité. Près de 1.300 mètres de mur ont été retirés pour laisser place à un projet immobilier. Des centaines de manifestants sont venus défendre ce vestige de la Guerre froide. Face à la polémique, le projet sera finalement abandonné.
 
Le mur de Berlin l'année de sa construction, en 1961.


Commentaires

-