Irak: au moins 76 morts dans un attentat à Bagdad

Irak: au moins 76 morts dans un attentat à Bagdad

Publié le 13/08/2015 à 12:52 - Mise à jour à 13:02
©Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Un camion piégé a explosé ce jeudi matin à Bagdad (Irak) sur l'un des plus grands marchés de la ville. L'attaque, qui a fait au moins 76 morts et plus de 200 blessés, a été revendiquée, peu de temps après, par le groupe Etat islamique (EI).

L’attaque a fait couler beaucoup de sang. Un attentat au camion piégé revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a eu lieu ce jeudi matin 13 août dans un marché bondé de Sadr City, un quartier chiite situé au nord-est de Bagdad (Irak). Il s’agit de l’une des attaques les plus meurtrières depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau Premier ministre Haïdar al Abadi il y a un an. "De nombreuses personnes ont été tuées et des restes de corps ont été projetés sur le toit de bâtiments environnants", a déclaré un officier de police. Selon un bilan encore provisoire, l’explosion a fait au moins 76 morts et plus de 200 blessés.

L'attaque, qui s’est produite vers 6h, heure locale, a rapidement été revendiquée par l'État islamique. Dans un communiqué publié sur Internet, l'organisation dit avoir visé l'armée et des miliciens postés dans ce quartier populaire. Pris pour cible, la communauté chiite a déjà été visée plusieurs fois par le groupe terroriste en Irak. En juillet dernier, le groupe avait perpétré un attentat-suicide dans un autre marché chiite, au nord de Bagdad, qui avait fait au moins 120 morts.

Gagnant chaque jour un peu plus de terrain, l’Etat islamique s’est emparé depuis le mois de juin d’un tiers du territoire de l’Irak. Face à cette réalité, l’armée américaine a déployé sur place 450 soldats supplémentaires pour former l’armée irakienne engagée dans la lutte contre l’EI, ce groupe accusé de crimes contre l’humanité qui a recours à de multiples exactions (rapts, viols, décapitations, etc.) dans les régions sous son contrôle.

Ces derniers mois, les frappes aériennes d’une coalition internationale menée par les Etats-Unis ont été de plus en plus efficaces et ont fait plusieurs morts dans les rangs de l’Etat islamique, comme l’adjoint de son chef Abou Bakr al-Baghdadi, Abou Muslim al-Turkmani, et le chef des opérations militaires du groupe en Irak. Appuyée par des milices et les raids aériens, le pays a ainsi réussi à reprendre le dessus mais reste fragile face aux multiples offensives de l’EI.

 

Auteur(s): AZ


PARTAGER CET ARTICLE :


Au moins 76 personnes sont mortes dans l'attentat à Bagdad, revendiqué par l'Etat islamique.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-