Irak: le gouvernement chiite tente de reprendre la ville de Ramadi à l'Etat islamique

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Irak: le gouvernement chiite tente de reprendre la ville de Ramadi à l'Etat islamique

Publié le 18/05/2015 à 13:43 - Mise à jour à 13:51
©Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

L'Etat islamique s'est emparé de la ville de Ramadi dans l'ouest de l'Irak ce week-end en infligeant une lourde défaite aux troupes gouvernementales. L'Irak a donc pris la décision de déployer des milices chiites pour reprendre la ville, faisant craindre des troubles avec la population à majorité sunnite.

Après la prise de la ville de Tikrit, ancien fief de Saddam Hussein, des mains des djihadistes de l'Etat islamique (EI) par les forces gouvernementales appuyées par la coalition internationale le 31 mars dernier, les officiels irakiens annonçaient que la route de Mossoul, bastion de l'EI dans le nord du pays, étaient ouverte. Tout semblait laisser croire à une défaite prochaine des djihadistes.

Toutefois la situation s'est brutalement inversée. Les combattants du groupe terroriste ont infligé un revers sans précédent aux forces gouvernementales irakiennes en s'emparant au cours du week-end de la ville de Ramadi, la capitale de la province désertique d'al-Anbar située à peine 110 km à l'ouest de Bagdad, la capitale.

Environ 500 personnes ont trouvé la mort dans les combats d'une grande violence, des vagues attentats-suicides préparant les offensives terrestres des djihadistes, qui ont également jeté sur les routes près de 8.000 personnes qui fuient les exactions de l'Etat islamique.

La proximité des djihadistes avec la capitale irakienne a poussé le gouvernement d'Haider al-Abadi à prendre des décisions radicales. Des milices chiites convergaient ce lundi sur Ramadi pour apporter leur soutien aux forces gouvernementales qui tentent de reprendre cette ville stratégique. Le déploiement de miliciens chiites dans cette région à grande majorité sunnite fait craindre de nouvelles tensions religieuses et communautaires.

Une situation difficile pour le gouvernement irakien alors que, dans le même temps, les troupes loyales à Bachar al-Assad ont réussi à repousser les hommes de l'Etat islamique qui tentaient de s'emparer de Palmyre en Syrie.

En déplacement en Corée du Sud, le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a dit avoir confiance dans la possibilité de reprendre Ramadi dans les prochaines semaines. "J'ai une confiance absolue dans le fait que dans les jours à venir, les choses seront inversées", a-t-il dit.

 

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les forces irakiennes tentent de reprendre Ramadi des mains de l'Etat islamique.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-