Irak: le journaliste d'"Envoyé spécial" Stéphan Villeneuve est décédé suite à l'explosion d'une mine à Mossoul, deux autres sont blessés

Guerre

Irak: le journaliste d'"Envoyé spécial" Stéphan Villeneuve est décédé suite à l'explosion d'une mine à Mossoul, deux autres sont blessés

Publié le :

Mardi 20 Juin 2017 - 09:42

Mise à jour :

Mardi 20 Juin 2017 - 10:00
Le journaliste reporter d'images et son équipe réalisaient un reportage sur la bataille de Mossoul lorsqu'ils ont été blessés par l'explosion d'une mine. Stephan Villeneuve est décédé, ses deux confrères sont blessés.
© AHMAD AL-RUBAYE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

France Télévisions a annoncé la mort de son journaliste Stéphan Villeneuve dans la nuit du lundi 19 au mardi 20. L'équipe, composé de Stéphan Villeneuve et Véronique Robert, travaillait pour la société #5 Bis Productions et réalisait un reportage Envoyé Spécial pour France 2 sur la bataille dans la ville de Mossoul, en Irak. Les deux journalistes français étaient accompagnés d'un journaliste du Figaro, Samuel Forey, et d'un journaliste kurde, Bakhtiyar Addad, qui a été tué dans l'explosion. Les quatre reporters suivaient les forces spéciales irakiennes dans le combat pour reconquérir la deuxième ville d'Irak des mains du groupe Etat islamique.

Les trois journalistes Français ont été pris en charge dans l'hôpital d'une base militaire américaine, Samuel Forey, le troisième journaliste légèrement blessé, a partagé sa tristesse sur Twitter:

La société nationale de télévision publique a présenté ses condoléances dans un communiqué:

Selon Reporter Sans Frontières (RSF), l'Irak est l'un des Etats les plus meurtriers pour les journalistes. Depuis 2014, 26 journalistes sont morts en couvrant le conflit Irakien. RSF précise aussi que les combattants du groupe Etat Islamique détiennent toujours 10 journalistes et collaborateurs des médias Irakiens depuis presque deux ans. Depuis le début de la bataille de Mossoul en octobre 2016, trois journalistes ont été tués.

Selon l'ONU, environ 100.000 civils sont "retenus comme boucliers humains" par les djihadistes au sein de la Vieille ville.

Un journaliste est décédé et deux autres ont été blessé dans l'explosion d'une mine à Mossoul, en Irak.

Commentaires

-