Mathias Depardon: la France se mobilise pour libérer le journaliste détenu en Turquie

#FreeMathias

Mathias Depardon: la France se mobilise pour libérer le journaliste détenu en Turquie

Publié le :

Vendredi 02 Juin 2017 - 15:13

Mise à jour :

Vendredi 02 Juin 2017 - 16:50
Arrêté le 8 mai à Hasankeyf, une ville du sud-est de la Turquie, alors qu’il réalisait un reportage pour le magazine National Geographic, le journaliste et photographe Mathias Depardon est toujours retenu dans un centre de rétention à Gaziantep. La France "travaille activement" à sa libération.
©RSF/Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cela fait maintenant 25 jours que le photoreporter Mathias Depardon est détenu par les autorités turques. Le ministère des Affaires étrangères a déclaré ce vendredi 2 que la France "travaille activement" à sa libération. Une visite des représentants de l’Ambassade de France en Turquie a été organisée au centre de rétention de Gaziantep, où le journaliste est retenu, ce vendredi 2. Il, arrêté le 8 mai à Hasankeyf, a été accusé de "propagande terroriste"  lorsque les forces de l’ordre turques ont retrouvé dans son ordinateur des photos d'un reportage avec le PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan qui est considéré comme terroriste pour Ankara.

 

Un collectif de soutien, coordonné par Reporters sans frontières (RSF) a été créé lundi 29. Composé du Syndicat national des journalistes (SNJ), d’amis et de proches du détenu, le comité a pour but de "favoriser la libération rapide de Mathias Depardon". Pour l’instant, la campagne"#FreeMathias" a été lancée sur les réseaux sociaux pour mobiliser l’opinion publique. "Avec les bonnes volontés et l’engagement des collègues et amis de Mathias, nous prendrons très bientôt des initiatives, notamment à travers l’affichage de banderoles sur des bâtiments publics, le lancement d’une pétition et d’une campagne en ligne" , a annoncé le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire.

"On espère une libération au plus tard en début de semaine" , a indiqué ce vendredi Erol Onderoglu, représentant de RSF en Turquie.  Alors qu’Emmanuel Macron s’est entretenu avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, lors du sommet de l’OTAN à Bruxelles, le traitement en détention du journaliste s’est amélioré mais sa libération n’est toujours pas à l’ordre du jour. "Sur le fond rien a changé, si une telle rencontre, entre les deux plus hautes autorités des deux pays, ne parvient pas à porter ses fruits, qu’est-ce qui le pourra ?" , s'est indigné Johann Bihr, responsable de la section Europe de l’Est et Asie centrale de RSF à France 24.

Mathias Depardon n’est pas le seul cas de journaliste emprisonné en Turquie. Des affaires semblables se sont déjà produites dans ce pays, comme l’arrestation le 30 avril dernier de la journaliste Allemande, Mesale Tolu. La Turquie est d'ailleurs le 155ème pays sur 180 dans le classement mondial de la liberté de la presse 2017 établi par RSF.

 

Le photojournaliste Mathias Depardon est incarcéré en Turquie depuis le 8 mai 2017.

Commentaires

-