Kobané: les combattants kurdes irakiens sont arrivés en Turquie

Kobané: les combattants kurdes irakiens sont arrivés en Turquie

Publié le :

Mercredi 29 Octobre 2014 - 10:53

Mise à jour :

Mercredi 05 Novembre 2014 - 14:26
Les premiers renforts de combattants kurdes irakiens à destination de la ville syrienne kurde de Kobané, assiégée par les djihadistes, sont arrivés dans la nuit de mardi à mercredi en Turquie.
©Reuters
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

Une semaine après le feu vert de la Turquie, les renforts tant attendus par les Kurdes de Kobané sont en chemin. Les premiers peshmergas, combattants kurdes irakiens, sont arrivés dans la nuit du mardi 28 au mercredi 29 en Turquie, pour rejoindre la ville syrienne kurde assiégée par les djihadistes de l'Etat Islamique (Daech) depuis le 16 septembre.

Le nombre de combattants kurdes irakiens envoyés au secours de leurs frères d’armes syriens reste encore incertain mais il oscillerait entre 50 et 150 peshmergas. Equipés d’armes lourdes et de mitrailleuses fournies par les pays occidentaux et notamment la France, ils permettront aux résistants de Kobané de faire face plus efficacement à l’armement de pointe dérobé à l’armée syrienne et irakienne par Daech.

Les combats se poursuivent à Kobané

En attendant, les combats se poursuivent dans la troisième ville kurde de Syrie, où l'un des objectifs des djihadistes de l'organisation extrémiste sunnite Etat islamique est de prendre le contrôle des quartiers nord afin de bloquer la voie vers la Turquie et d’encercler la ville.

Les combattants kurdes ont réussi à repousser plusieurs assauts ces derniers jours, aidés par des frappes aériennes de la coalition menées par les Etats-Unis qui désorganisent les forces de Daech.

Ankara refuse toujours d’intervenir en Syrie

Malgré l’autorisation accordée par le gouvernement turc, sous la pression des Etats-Unis, aux combattants kurdes irakiens de rejoindre la ville de Kobané, Ankara refuse toujours d’intervenir militairement pour aider Kobané. Les Turcs craignent notamment qu'une telle opération ne profite aux indépendantistes du PKK, parti des travailleurs du Kurdistan en guerre avec la Turquie depuis 1984.

Des combattants peshmergas en route pour Kobané.


Commentaires

-