Corée du Nord: le porte-avions américain va bien défier Kim Jung-un (mais fait un crochet par l'Australie avant)

Corée du Nord: le porte-avions américain va bien défier Kim Jung-un (mais fait un crochet par l'Australie avant)

Publié le :

Jeudi 20 Avril 2017 - 15:48

Mise à jour :

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:10
© MCS 3rd Class Matt BROWN / US NAVY/AFP/Archives
PARTAGER :
-A +A

"L’armada" américaine promise par Donald Trump près de la péninsule coréenne pour dissuader Pyongyang de mener un essai balistique ou nucléaire est bien loin de cette zone. Elle se situe actuellement au large de l'Australie.

Coup de bluff réussit pour Donald Trump. Samedi 8, le président américain décidait de montrer ses muscles en annonçant en grande pompe l'envoi d'une puissante flotte aéronavale au large de la péninsule coréenne en réponse à la menace grandissante du programme nucléaire nord-coréen.

L'objectif annoncé de cette démonstration de force était de faire pression sur le régime de Pyongyang (et également son allié chinois) alors que ce dernier s'apprêtait à célébrer le 105e anniversaire de son fondateur, Kim Il-Sung et de tenter un sixième essai nucléaire. Toutefois, plus d'une semaine plus tard, il semble que l'action était un gigantesque coup de bluff de l'administration Trump.

En effet, il apparaît que l'escadre américaine se situait le week-end dernier dans le détroit de la Sonde entre les îles indonésiennes de Java et de Sumatra, à environ 5.000 kilomètres de la péninsule coréenne. 

En plus du puissant porte-avions USS Carl Vinson, qui peut embarquer jusqu'à 80 avions de combats, la flotte américaine se compose de deux destroyers et d'un croiseur lance-missiles qui disposent d'un arsenal conséquent de plus de 150 missiles Tomahawk. Cette armada doit en fait participer à des manœuvres, prévues de longue date selon le New York Times, dans l'océan Indien avec la marine australienne.

Néanmoins, il ne s'agit pas tout à fait d'une tromperie de haut vol puisque, comme le montre un communiqué de l'amiral James Kilby, patron du Carrier Strike Group One (CSG-1, le groupe aéronaval de l’USS Carl Vinson) sur la page Facebook, le groupe aéronaval se déploiera bien en mer du Japon.

Le porte-avions devra ainsi "assurer une présence au large de la péninsule coréenne" et rester "la pièce maîtresse d’une dissuasion maritime visible". Date d'arrivée prévue: le 25 avril, jour où la Corée du Nord célébrera l’anniversaire de la naissance de l’armée du pays. Une nouvelle date symbolique pouvant servir de prétexte à Pyongyang pour lancer un nouveau missile ou effectuer un septième test nucléaire.

L'objectif annoncé de cette démonstration de force était de faire pression sur le régime de Pyongyang.


Commentaires

-