La prix Nobel pakistanaise Malala Yousafzai exhorte les musulmans à s'unir pour la paix

La prix Nobel pakistanaise Malala Yousafzai exhorte les musulmans à s'unir pour la paix

Publié le 19/10/2016 à 19:24 - Mise à jour à 19:25
©Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Alors que Mossoul (Irak) se prépare à de rudes combats et que la Syrie demeure déchirée par le conflit, la prix Nobel de la paix 2014 Malala Yousafzai a exhorté ce mercredi les musulmans à "suivre le véritable message de l'islam" qui prône la paix.

La jeune pakistanaise Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix, a exhorté ce mercredi 19 les musulmans à se conformer au "véritable message de l'islam" et à s'unir pour faire cesser les guerres dans leurs pays, notamment en Irak.

"Nous ne pouvons penser à investir dans l'avenir de cette région sans appeler à la fin de ces bombardements et de ces attaques", a-t-elle lancé lors de l'ouverture d'une conférence sur l'avenir des femmes et leur place dans le développement, à Charjah (Emirats arabes unis).

Elle a demandé aux musulmans de "suivre le véritable message de l'islam" qui prône la paix, en rappelant que "la majorité de ceux qui souffrent dans ces guerres sont des musulmans", en référence aux conflits qui déchirent notamment la Syrie, l'Irak et le Yémen.

"Je ne peux m'empêcher de penser à ces 500.000 enfants à Mossoul qui sont en ce moment menacés d'être utilisés comme boucliers humains", a-t-elle dit au sujet de la deuxième ville d'Irak, contrôlée par le groupe Etat islamique depuis 2014 et où les forces de sécurité irakiennes ont lancé cette semaine une offensive.

Malala, 19 ans, qui milite pour le droit des filles à l'éducation, s'est vue décerner le prix Nobel de la paix en 2014 après avoir été grièvement blessée à la tête par des assaillants talibans. A Charjah, elle a de nouveau plaidé pour la généralisation de l'éducation, notamment chez les filles, afin de "promouvoir la paix et la prospérité" dans les pays musulmans.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


PARTAGER CET ARTICLE :


"Je ne peux m'empêcher de penser à ces 500.000 enfants à Mossoul qui sont en ce moment menacés d'être utilisés comme boucliers humains", a déclaré Malala Yousafzai.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-