L'ancien ministre Philippe Douste-Blazy éliminé de la course à la tête de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L'ancien ministre Philippe Douste-Blazy éliminé de la course à la tête de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Publié le 25/01/2017 à 20:25
©BERTRAND LANGLOIS / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'ancien ministre de la Culture, de la Santé et des Affaires étrangères aspirait à prendre la tête de l'OMS. Il a été éliminé lors d'une première sélection visant à dégager trois candidats, dont il ne sera pas.

L'ancien ministre Philippe Douste-Blazy a été éliminé mercredi 25 de la course au poste de Directeur-général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), a annoncé l'agence des Nations Unies dans un communiqué.

Les 34 membres du Conseil exécutif de l'OMS, réunis à Genève, ont retenu trois candidats sur les cinq qui étaient encore en lice: le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus (Ethiopie), le Dr David Nabarro (Royaume-Uni) et le Dr Sania Nishtar (Pakistan). L'Italienne Flavia Bustreo a également été éliminée.

Le choix du futur patron de l'OMS sera décidé par les 194 pays membres lors de l'Assemblée mondiale de la Santé en mai.

Quatre fois ministre (Culture, Santé, Affaires étrangères), le Pr Douste-Blazy, 64 ans, est actuellement conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU sur le Financement innovant du développement.

Lors d'une récente interview à Genève, ce cardiologue de formation avait reconnu qu'il n'était pas du sérail contrairement à d'autres candidats, comme le Britannique David Nabarro, qui travaille pour l'ONU et l'OMS depuis 1999.

Mais il mettait notamment en avant son expérience de l'action sanitaire internationale au sein d'Unitaid, une organisation internationale qu'il a dirigée pendant dix ans et qui vise à réduire le prix des médicaments traitant de maladies telles que le sida ou la tuberculose. Son budget est financé par une taxe sur les billets d'avion.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Philippe Douste-Blazy est actuellement conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU sur le Financement innovant du développement.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-