Le complotiste Alex Jones exclu de Facebook, d'Apple, de YouTube et de Spotify

Le complotiste Alex Jones exclu de Facebook, d'Apple, de YouTube et de Spotify

Publié le :

Mardi 07 Août 2018 - 17:53

Mise à jour :

Mardi 07 Août 2018 - 18:35
Alex Jones, un complotiste américain à forte audience a été censuré sur ses réseaux sociaux suite à ses nombreux dérapages. L'homme de 44 ans, qui a toujours dénoncé la collusion entre les géants du numérique (dont il tire au passage une bonne partie de son audience), a exprimé sa colère.
©Sean P. Anderson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Pour lui, pas de doute, cette décision est la preuve de la véracité de ses théories complotistes. L'animateur radio Alex Jones, également dirigeant du site Infowars, vient de subir la suspension des ses comptes Facebook, YouTube, Apple et Spotify

Facebook a décidé il y a quelques jours de couper l'accès aux pages du Texan de 44 ans, très connu aux Etats-Unis, l'accusant de publier des contenus qui "glorifient la violence" et qui utilisent "un langage déshumanisant pour décrire des personnes transgenres, musulmanes et immigrées" . Ce qui contrevient au règlement interne du réseau social.

Lundi 6, c'est YouTube qui a décidé de bloquer les accès à sa chaîne, qui compte tout de même 2,4 millions d'abonnés, ayant enfreint le règlement de la filiale d'Alphabet (Google) sur les discours haineux et la mise en danger d'enfants. Enfin, Apple et Spotify ont bloqué les accès aux contenus sonores des émissions d'Alex Jones pour des infractions sur les "discours haineux".

Lire aussi - Mamoudou Gassama expulsé: les complotistes s'emparent d'une "blague"

Alex Jones n'a pas manqué de réagir de manière particulièrement virulente, hurlant au micro de son émission lundi 6 "vous ne gagnerez pas!". Il dénonce une "action coordonnée" des géants américains du numérique qu'il accuse de comploter en coulisses pour bloquer les positions conservatrices (qui sont surtout, dans son cas, complotistes). Paradoxalement, lesdites thèses ont trouvé sur les réseaux sociaux la caisse de résonnance qui leur a permis de se répandre, et le blocage de ces canaux de diffusion pourtant "ennemis" sont un risque sérieux pour l'audience d'Alex Jones. D'où sa colère.

Alex Jones s'est fait connaître dès le début des années 2000 pour ses documentaires dénonçant tour à tour les "élites", l'état policier ou les thèses "officielles" des attentats du 11 septembre qu'il estime, lui, être un complot créé de toutes pièces pour imposer un "nouvel ordre mondial". Il assure également que la tuerie de Sandy Hook à Newtown en 2012, où 20 enfants et six adultes ont été abattus par un jeune homme de 20 ans, est une machination et qu'aucun enfant n'aurait été tué. Il a assuré également que de nombreux enfants disparaissant chaque année aux Etats-Unis sont en réalité envoyés sur Mars pour servir d'esclaves sexuels pour une colonie terrienne implantée sur la planète rouge. Face au "buzz" généré par une hypothèse aussi étrange, la Nasa avait dû démentir.

Alex Jones avait réalisé l'un de ses plus beaux "coups" en interviewant Donald Trump en 2015 lors de sa campagne pour les primaires des Républicains.

Voir aussi:

Mamoudou Gassama: un sénateur LR relaie les théories du complot

Claude El Khal (Le Média) relaye une vidéo d'un site complotiste et antisémite

Alex Jones, 44 ans, est une personnalité connue aux Etats-Unis.


Commentaires

-