Le Portugal vote l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le Portugal vote l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques

Publié le 01/11/2018 à 16:13 - Mise à jour à 16:20
© NICOLAS ASFOURI / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le parlement portugais a voté mardi soir une loi visant à l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques d'ici à 2024. Les lions, tigres et autres éléphants ou zèbres ne seront plus autorisés et seront placés dans des centres d'accueil dans le pays ou à l'étranger.

Les associations de défense des animaux se réjouissent. Le parlement portugais a voté mardi 30 au soir pour l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques. La mesure n'est cependant pas immédiate et sera effective en 2024.

Les propriétaires de cirques vont donc bientôt devoir s'enregistrer sur une plateforme Internet qui sera prochainement mise en place. Ils devront également y inscrire chacun de leurs animaux sauvages.

Au total l'interdiction concerne plus de 1.100 animaux issus d'une quarantaine d'espèces.

A voir aussi: Eléphantes en danger - l'association One Voice s'attaque aux cirques, "zones de non-droit"

C'est donc une période de transition qui s'ouvre pour les propriétaires de cirques qui, s'ils acceptent de se séparer de leurs animaux avant la date fatidique pourront bénéficier d'une aide de l'Etat pour subvenir à leur reconversion professionnelle.

Les animaux quant à eux seront recueillis dans des centres d'accueil au Portugal ou à l'étranger.

"Le Parlement a enfin compris que des cages plus grandes, des règles plus strictes ou davantage de contrôles n'étaient pas une solution au problème de ces animaux, réduits à de simples marionnettes, à qui on a retiré leur dignité", s'est félicité André Silva, député du parti Personnes-animaux-nature (PAN) qui est à l'origine de cette loi.

Seulement une quarantaine de pays dans le monde limitent l'utilisation d'animaux dans les cirques.

Par ailleurs les association de protection des animaux se sont réjouis de cette victoire face au monde du cirque qui de son côté estime que la loi "contribue à la disparition" de la filière.

A lire aussi:

En Chine, des cirques accros à leurs animaux sauvages

Indignation face au calvaire d'une éléphante dans un cirque à Nice (vidéo)

Cirques: Paris ne veut plus d’animaux captifs, à quand l’interdiction?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Dès 2024, les animaux sauvages seront interdits dans les cirques au Portugal.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-