Le principal financier des pro-Brexit était-il à la manœuvre pour Moscou?

Le principal financier des pro-Brexit était-il à la manœuvre pour Moscou?

Publié le :

Mardi 12 Juin 2018 - 14:44

Mise à jour :

Mardi 12 Juin 2018 - 14:53
© EMMANUEL DUNAND / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La presse britannique a révélé ce week-end les liens sulfureux entre la Russie et Arron Banks. Ce millionnaire britannique a été l'un des principaux promoteurs et donateurs de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Les suspicions avaient déjà été évoquées, mais elles s'affichent maintenant dans les journaux britanniques. Le millionnaire Arron Banks, soutien financier du parti europhobe Ukip et de la campagne passée en faveur du Brexit a été approché par des responsables russes entre 2015 et 2017 alors que le Royaume-Uni se préparait à voter son maintien ou non de l'Union européenne, puis devait négocier ensuite sa sortie.

Selon un article du Sunday Times paru dimanche 10, le mouvement "Leave.Eu" créé par le millionnaire (qui a fait fortune dans les assurances) a multiplié les réunions avec les hauts fonctionnaires de Moscou pendant ces deux années.

Arron Banks lui-même aurait rencontré le magnat russe Simon Povarenkin en 2015 au sujet d'un contrat sur l'exploitation de mines d'or. En 2016, il aurait été reçu par l'ambassadeur de Russie au Royaume-Uni. Il a d'ailleurs confirmé avoir "eu deux déjeuners" avec le diplomate et avoir "partagé une tasse de thé. Et alors?"

Or, la commission électorale britannique s'est penchée sur le cas Banks. L'homme a en effet réussi à obtenir des prêts pour financer la campagne du "Leave" au Brexit (qui a gagné avec 51,89% des voix) alors qu'il était officiellement en difficultés financières. Difficultés qui ont soudainement disparues comme le rappelle la plateforme openDemocracy dans un article intitulé "comment Banks s'est offert le Brexit" (voir ici).

Lire aussi - Négociations du Brexit: l'UE "ne se laissera pas impressionner" par Londres

Les médias britanniques dénoncent aussi les liens possibles d'Arron Banks avec la société Cambridge Analytica. Selon l'ancienne responsable de la société, pointée du doigt pour avoir exploité à des fins politiques les données d'utilisateurs de Facebook, des employés de Cambridge Analytica ont rencontré à plusieurs reprises des représentants de l'Ukip, de Leave.Eu et du groupe du millionnaire, Eldon Insurence.

Le magnat devrait s'expliquer ce mardi 12 devant un comité de parlementaires britanniques, un rendez-vous qu'il souhaitait ignorer avant de revenir finalement sur sa décision.

Le principal financier du Brexit est soupçonné pour ses liens avec Moscou.


Commentaires

-