Le secrétaire-général de l'ONU Ban Ki-moon dit "non" à une solution militaire face aux passeurs en Méditerranée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le secrétaire-général de l'ONU Ban Ki-moon dit "non" à une solution militaire face aux passeurs en Méditerranée

Publié le 26/04/2015 à 14:03 - Mise à jour à 17:42
©Unmeer/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): DD

-A +A

L'Organisation des nations unies ne donnera pas son aval pour une solution militaire face aux passeurs en Méditerranée. Les pays de l'Union européenne avaient envisagé cette solution, mais ils leur fallait l'accord de l'ONU. C'est non.

C’était une des solutions envisagées par les Etats européens qui avaient tenu ce jeudi un sommet extraordinaire: le recours à la force armée pour empêcher les actions des passeurs en Méditerranée qui ont déjà fait plus de 1.500 morts parmi les migrants depuis le début de l’année. Mais cette décision radicale nécessitait d’une part l’autorisation des dirigeants libyens, et surtout l’aval de l’Organisation des nations unies pour qu’une telle action puisse être menée dans le respect du droit international

Mais Ban Ki-moon, le secrétaire-général de l’ONU a dit "niet", l’organisation internationale refusera une telle éventualité. C’est la conclusion d’un long entretien qu’il a accordé au quotidien italien La Stampa. "Il n'y a pas de solution militaire à la tragédie qui est en train de se produire en Méditerranée" a clairement détaillé Ban Ki-moon, indiquant qu’il valait mieux selon lui favoriser le recours à l’immigration légale.

Pour le dipomate sud-coréen qui dirige l’ONU depuis le 1er janvier 2007, il n’existe aucune solution qui ne peut se focaliser sur le seul aspect répressif, et il est capital d’envisager "une approche globale est cruciale qui prenne en compte les racines du problème, la sécurité et les droits humains des migrants et des réfugiés, comme avoir des canaux légaux et réguliers d'immigration".

Ban Ki-moon, en compagnie du chef du gouvernement italien Matteo Renzi, ainsi que Federica Mogherini, la chef de la diplomatie européenne l’ONU participeront lundi à une sortie en mer Méditerranée comme un symbole de leur solidarité face aux évènements tragiques de ses dernières semaines.

Auteur(s): DD


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Pour le secrétaire-général de l'ONU "il n'y a pas de solution militaire à la tragédie qui est en train de se produire en Méditerranée".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-