Les identitaires autrichiens en contact étroit avec Tarrant (Christchurch)

Les identitaires autrichiens en contact étroit avec Tarrant (Christchurch)

Publié le :

Jeudi 16 Mai 2019 - 10:10

Mise à jour :

Jeudi 16 Mai 2019 - 10:29
©Georg Hochmuth/APA/AFP
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Le chef des identitaires autrichiens Martin Sellner a reconnu des contacts poussés avec le tueur de Christchurch Brenton Tarrant. Déjà inquiété par la justice autrichienne car son organisation a reçu un don important du terroriste d'extrême droite, Sellner nie toujours l'avoir rencontré.

"Si tu passes par Vienne, on doit prendre un café ou une bière ensemble". Alors que le chef de la branche autrichienne de Génération identitaire, Martin Sellner, niait jusqu'ici tout lien avec le terroriste de Chirstchurch Brenton Tarrant, il vient de reconnaître qu'ils ont eu des échanges poussés par mail. Il maintient toutefois qu'ils ne se sont pas rencontrés.

Martin Sellner était déjà inquiété par la justice autrichienne car son organisation a reçu un don de 1.500 euros du terroriste d'extrême droite, tout comme Génération identitaire France, qui en a reçu précisément quatre pour un montant de 1.300 euros comme l'a révélé France-Soir début avril. Une procédure est ouverte à l'encontre de Sellner pour des soupçons de participation à une entreprise terroriste. Jusqu'ici l'Autrichien affirmait que ses contacts avec Tarrant s'étaient limités à un simple mail de remerciements après ce don.

Mais, dans un reportage de la télévision publique autrichienne ORF, l'identitaire reconnaît avoir eu des échanges bien plus poussés avec le terroriste de nationalité australienne. "Si tu passes par Vienne, on doit prendre un café ou une bière ensemble", écrit par exemple Sellner à Tarrant. Ce dernier lui offre notamment de l'héberger s'il venait en Australie ou en Nouvelle-Zélande: "Nous avons des gens dans les deux pays qui t'accueilleraient volontiers chez eux". Une formulation qui laisse entendre que Tarrant, présenté comme un "loup solitaire", pourrait être ou avoir été lié à des groupes d'extrême droite dans ces pays.

A lire aussi- "Grand remplacement" et "génocide blanc": le manifeste de Brenton Tarrant, le tireur de Christchurch

Martin Sellner a confirmé à l'ORF, la télévision publique autrichienne, l'authenticité des messages. Il a également reconnu les avoir effacés après l'attentat de Christchurch: "j'ai effacé ces courriels après les avoir vus car je ne voulais pas avoir de mails d'un terroriste présumé dans ma boîte". Il a également affirmé avoir remis des captures d'écran de ces échanges à la police suite à la perquisition de son matériel informatique.

Génération identitaire est une organisation d'extrême droite radicale française créée au début des années 2000 réclamant notamment la préférence nationale ou encore la "remigration" des Français d'origine étrangère, sur fond de théorie du "Grand remplacement". Elle est devenue peu à peu un vivier de cadres rompus au militantisme et à l'activisme pour le RN (ex-FN), comme Philippe Vardon (conseiller régional Paca et directeur de la communication du RN pour les européennes) ou Damien Rieu (assistant parlementaire de Gilbert Collard). Martin Sellner a participé notamment à l'opération "Defend Europe" organisée par les identitaires français au col de l'Echelle en avril 2018. Le gouvernement a dit récemment "réfléchir" à dissoudre le groupe.

Lire: "Patrouilles antimigrants": garde à vue pour Damien Rieu, identitaire du FN (RN)

Brenton Tarrant, Australien de 28 ans, est l'auteur de l'attaque terroriste d'extrême droite perpétrée contre des mosquées néo-zélandaises à Christchurch le 15 mars dernier. Avant son attentat, il a mis en ligne un long manifeste intitulé Le Grand remplacement justifiant son passage à l'acte sur fond de racialisme et reprenant les codes néo-nazis. Il a aussi évoqué la France où serait selon lui à l'œuvre une "l'invasion par les non-blancs" qu'il dit avoir constatée au cours d'un récent voyage.

Lire aussi:

Jordan Bardella évoque le "Grand remplacement" sans le nommer

Dissolution de Génération identitaire: sur quelles bases et pour quels effets?

Nouvelle mise en examen chez les identitaires après l'action de GI contre SOS Méditerranée

Martin Sellner a reconnu des échanges par mail poussés avec le terroriste de Christchurch Brenton Tarrant.


Commentaires

-