L’ONU souhaite éradiquer la pauvreté d’ici à 2030

L’ONU souhaite éradiquer la pauvreté d’ici à 2030

Publié le 03/08/2015 à 19:11 - Mise à jour à 19:13
©Setboun/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

A l’issue d’une semaine de négociations, les pays membres de l’ONU se sont mis d’accord, dimanche 2, sur un nouveau plan d’action pour éradiquer la pauvreté tout en maîtrisant le réchauffement climatique d'ici à 2030.

L’Organisation des Nations Unies souhaite faire bouger les choses. A l’issue d’une semaine de négociations à New-York, les pays membres de l’ONU se sont mis d’accord, dimanche 2, sur un nouveau plan d’action pour la planète. Adopté par les experts et diplomates des 193 pays, le projet intitulé «Transformer notre monde, programme de développement durable d'ici 2030» sera soumis pour adoption formelle aux chefs d'État et de gouvernement de la planète les 26 et 27 septembre prochains, en marge de la session annuelle de l'Assemblée générale de l'ONU. 

Ce programme pour le moins ambitieux comprend 17 objectifs de développement durable d'ici 2030. Parmi eux: "éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde". Car aujourd’hui, le constat est préoccupant. Un milliard de personnes vivent avec moins de 1,25 dollar par jour, notamment en Afrique subsaharienne et en Asie. D’après le texte, le projet vise également à "permettre à tous de vivre en bonne santé", "assurer l’accès de tous à une éducation de qualité" et "parvenir à l’égalité des sexes" en éliminant toute forme de discrimination et de violence envers les femmes.

Puis, c’est contre le changement climatique que l’ONU souhaite agir. Un des objectifs invite d’ailleurs à "prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques" en référence à la négociation qui doit se dérouler fin décembre à Paris dans le cadre de la Cop 21.

Ces 17 objectifs, qui remplacent les Objectifs du Millénaire, adoptés en 2000, doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2016 et chaque Etat choisira les moyens de les atteindre. D'après les rédacteurs du programme, le succès de ce projet réside dans le financement. À la mi-juillet, Une conférence internationale réunie à Addis Abeba (Ethiopie) avait chiffré la facture à 2.500 milliards de dollars sur 15 ans, lançant dans le même temps, un appel à la générosité des entreprises. En principe, chaque pays riche devrait consacrer au moins 0,7% de son PIB à aider les pays pauvres.

 

 

Auteur(s): AZ


PARTAGER CET ARTICLE :


L'ONU a mis en place un plan d'action pour notamment lutter contre la pauvreté.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-