Etat islamique: l'Iran bombarde les positions de Daech en Irak sans se concerter avec la coalition internationale

Etat islamique: l'Iran bombarde les positions de Daech en Irak sans se concerter avec la coalition internationale

Publié le :

Mercredi 03 Décembre 2014 - 09:12

Mise à jour :

Mercredi 03 Décembre 2014 - 16:20
Des avions de chasse iraniens ont frappés mardi des positions tenues par l'Etat islamique en territoire irakien. Des frappes qui réaffirment la volonté du régime de Téhéran de lutter contre Daech.
©Morteza Nikoubazl/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Sans prévenir la coalition internationale, crée à l'initiative des Etats-Unis pour lutter contre l'Etat islamique, l'Iran a bombardé mardi les positions de Daech (acronyme arabe désigné l'Etat islamique) dans l'est de l'Irak selon le Pentagone.

Des avions de combat F-4 aux couleurs de la République islamique d'Iran ont attaqué des positions tenues par des soldats de l'Etat islamique dans la province de Diyala (est de l'Irak) à la frontière iranienne comme l'explique le contre-amiral américain John Kirby. "Nous avons des indications qu'ils (les Iraniens, NDLR) ont lancé des raids aériens avec des avions F-4 Phantoms", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse. Avant d'ajouter que "la coordination des frappes aériennes menées par les différents pays participant à la coalition internationale contre l'EI revient au gouvernement irakien".

En effet, il semblerait que l'armée de l'air iranienne ait mené ces opérations de combat sans en référer ni aux coalisés ni au gouvernement irakien, bien que le gouvernement chiite iranien entretienne des liens étroits avec le gouvernement chiite de Bagdad, qui éprouve de sérieuses difficultés à repousser les assauts des djihadistes sunnites. Des avions de combat Soukhoï Su-25 iranien ont même été mis à disposition des Irakiens dans la lutte contre Daech tandis que  des troupes iraniennes soutiennent au sol les milices chiites qui combattent contre l'Etat islamique.

Par cette action, l'Iran entend se prémunir contre les infiltrations de djihadistes sur son territoire. Si Washington et ses alliés rechignent à s'allier avec le régime iranien, qui soutient le Hezbollah au Liban et Bachar el-Assad en Syrie, en coulisse les coalisés voient d'un très bon œil le soutien accordé par l'Iran à l'Irak et son implication de plus en plus importante dans la lutte contre l'Etat islamique.

 

La chasse iranienne a frappé des positions de l'EI en Irak.


Commentaires

-