Macron "sonné" par Trump lors d'un échange sur l'accord sur le nucléaire iranien?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Macron "sonné" par Trump lors d'un échange sur l'accord sur le nucléaire iranien?

Publié le 24/04/2018 à 17:42 - Mise à jour à 17:46
© Ludovic MARIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon un journaliste de BFMTV, Donald Trump a sévèrement fait valoir son point de vue sur l'accord nucléaire avec l'Iran qu'il dénonce, devant des caméras et un président français "sonné". Cet accord était au cœur du déplacement d'Emmanuel Macron aux Etats-Unis.

L'information n'est pas confirmée, mais si elle est avérée, elle pourrait être un "coup dur" pour le volontarisme diplomatique d'Emmanuel Macron.

Selon Jean-Bernard Cadier, le correspondant de BFMTV à Washington, un échange véhément aurait éclaté entre le président américain et son homologue français en déplacement sur la question de l'accord nucléaire iranien, que veut démanteler le locataire de la Maison-Blanche.

Les faits se seraient déroulés dans le Bureau ovale, lieu emblématique du pouvoir américain. Donald Trump aurait devant les caméras laisser éclater sa colère devant Emmanuel Macron qui aurait été "sonné" par la prise de position américaine.

Emmanuel Macron avait fait le déplacement aux Etats-Unis pour essayer de convaincre son homologue américain de ne pas se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien, signé par Barack Obama, et dénoncé dès sa prise de pouvoir par Donald Trump. Ce denrier avait exigé une renégociation et avait donné en janvier un ultimatum aux autres signataires de l'accord (la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Chine, la Russie et bien entendu l'Iran) d'ici au 12 mai pour qu'ils durcissent le texte.

Aller plus loin - Nucléaire: l'Iran reprendra "vigoureusement" l'enrichissement d'uranium si Washington rompt l'accord 

La Chine, la Russie et l'Iran ne voulant pas toucher au texte, les Etats-Unis ont exigé que la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne mettent en place un accord complémentaire mettant la pression sur Téhéran et lui interdisent toute évolution vers un arsenal nucléaire, l'accord actuel ne prévoyant des restrictions aux activités iraniennes que jusqu'en 2025.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La question du nucléaire iranien est un point sensible entre France et Etats-Unis.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-