Mali: une humanitaire franco-suisse enlevée par des hommes armés à Gao, le Quai d'Orsay confirme

Sophie Pétronin

Mali: une humanitaire franco-suisse enlevée par des hommes armés à Gao, le Quai d'Orsay confirme

Publié le :

Dimanche 25 Décembre 2016 - 12:07

Dernière mise à jour :

Dimanche 25 Décembre 2016 - 12:08
Une ressortissante franco-suisse, Sophie Pétronin, a été enlevée samedi à Gao, dans le nord du Mali, par des hommes armés. L'enlèvement n'a toujours pas été revendiqué ce dimanche.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Joe Penney/Reuters
-A +A

Le Quai d'Orsay a confirmé ce dimanche 25, l'enlèvement d'une Franco-Suisse à Gao dans le nord du Mali par des hommes armés samedi 24. Dans un tweet, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Romain Nadal confirme ainsi l'enlèvement de Sophie Pétronin, humanitaire qui dirige l'ONG Aide Gao qui prend en charge des orphelins et bébés malnutris, annoncé dès samedi par les autorités maliennes. 

Elle a été enlevée par un groupe d'hommes qui sont arrivés à bord d'une camionnette Toyota, précise les médias locaux.

Et d'ajouter que les autorités françaises, "en lien avec les autorités maliennes, sont pleinement mobilisées pour rechercher et libérer, le plus vite possible, notre compatriote". Des soldats français mobilisés au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane et des membres de l'armée malienne ont été mobilisés pour participer aux recherches.

L'enlèvement n'a toujours pas été revendiqué. Il est difficile d'émettre une hypothèse sur l'identité des ravisseurs de Sophie Pétronin, tant la région est instable. Il y persiste des groupes djihadistes tel Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQPA), Al-Mourabitoune dirigé par Mokhtar Belmokhtar, ou encore le groupe Ansar Dine. La région est également la proie à des groupes armés crapuleux sans idéologie particulière. La rébellion indépendantiste touareg du MNLA entretient également des rapports tendus avec les autorités maliennes bien qu'elle ne soit pas particulièrement versée dans l'enlèvement d'occidentaux.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à al Qaida, à la faveur de la déroute de l'armée face à une rébellion de groupes touareg avant que l'opération militaire française Serval ne permettent de renverser la vapeur.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Une ressortissante franco-suisse, Sophie Pétronin, a été enlevée samedi à Gao, dans le nord du Mali, par des hommes armés.