Margaret Thatcher a refusé de faire monter un panda dans son avion

En 1981

Margaret Thatcher a refusé de faire monter un panda dans son avion

Publié le :

Vendredi 29 Décembre 2017 - 16:48

Mise à jour :

Vendredi 29 Décembre 2017 - 17:05
Selon des documents des Archives nationales britanniques, publiés ce vendredi, Margaret Thatcher aurait refusé en janvier 1981 d'embarquer un panda à bord de son avion lors d'un voyage aux Etats-Unis.
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des archives ont refait surface et indiquent que Margaret Thatcher n'avait pas d'affection particulière pour les pandas. Selon ces documents des Archives nationales britanniques, publiés ce vendredi 29, l'ancienne Première ministre, surnommée la Dame de Fer, aurait refusé en janvier 1981 d'embarquer un de ces animaux à bord de son avion lors d'un voyage aux Etats-Unis.

A cette époque, la Smithsonian Institution de Washington avait demandé au zoo de Londres de lui prêter son panda mâle afin que leur femelle puisse se reproduire. Une requête acceptée par Solly Zuckerman, le président de la Société zoologique de Londres, qui avait vu en cette demande l'occasion de faire un joli coup publicitaire avec l'aide de Margaret Thatcher.

Son secrétaire avait donc écrit une lettre dans laquelle il mentionnait qu'il "serait très heureux d'annoncer le prêt ou l'arrivée du panda au moment que la Première ministre jugera le plus opportun pour favoriser les relations anglo-américaines". Il avait également suggéré qu'elle puisse prendre le panda à l'arrière de son Concorde lors d'un voyage à Washington prévu le mois suivant.

Mais l'ancienne Première ministre n'avait visiblement pas été très enchantée de la nouvelle et avait donc refusé la proposition. "Lord Z sait plus de choses que moi sur les pandas - je suis certaine qu’il peut arranger ces choses-là", avait-elle écrit dans une lettre manuscrite. Son secrétaire privé, Clive Whitmore, avait donc répondu à Lord Zuckerman, lui expliquant qu'elle était contre cette idée: "Elle a dit qu'elle ne prendrait pas de panda avec elle. Les pandas et les politiciens réunis ne sont pas un bon présage".

A lire aussi - A Beauval, Brigitte Macron baptise le bébé panda, un geste diplomatique 

Selon le journal britannique The Guardian, cette décision pourrait résulter du fait qu'elle n'appréciait pas le principe de "diplomatie du panda", une pratique répandue en Chine consistant à offrir des pandas géants en guise de cadeaux afin d'entamer des relations diplomatiques avec un nouveau pays ou afin d'améliorer celles déjà existantes. De plus, comme l'a rappelé le Daily Mail, la carrière politique des chefs d'Etat qui se sont adonnés à cette pratique s'est brusquement arrêtée quelques mois plus tard. L'ancienne Première ministre britannique ne voulait peut-être pas prendre ce risque-là.

Par ailleurs, la Dame de Fer ne souhaitait, en aucun cas, être associée au nom de son prédécesseur, Ted Heath, à l’origine de l’arrivée du mâle panda au zoo de Londres. En parallèle, The Guardian a également expliqué qu'elle n'éprouvait pas d'affection pour les animaux lents. 

En 1981, Margaret Thatcher a refusé d'embarquer un panda dans son avion.

Commentaires

-