Ukraine: un ancien député russe tué par balles dans les rues de Kiev

Ukraine: un ancien député russe tué par balles dans les rues de Kiev

Publié le :

Jeudi 23 Mars 2017 - 16:26

Mise à jour :

Jeudi 23 Mars 2017 - 16:43
© Sergei SUPINSKY / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un ancien député russe, Denis Voronenkov, réfugié en Ukraine a été abattu par balles en pleine rue, ce jeudi. Il était recherché par la Russie pour escroquerie.

L'ancien député russe Denis Voronenkov a été tué par balles en pleine rue à Kiev, en Ukraine, ce jeudi 23. Membre du KPFR, le parti communiste russe, il était un fervent détracteur de Vladimir Poutine. Denis Voronenkov s'était réfugié en Ukraine en octobre 2016 avec sa femme, elle aussi parlementaire.

En février dernier, le départ du député avait pris une autre tournure: le 14 février, il avait accordé un interview au vitriol au média Censor.net, interdit en Russie. Il y comparait notamment le régime de Vladimir Poutine à celui de l'Allemagne nazie. Denis Voronenkov expliquait aussi que son départ était dû à une peur de représailles de la part de certains membres du FSB, le service des renseignements russes.

Il avait en effet accusé le FSB d'avoir "usurpé les pouvoirs de l'ensemble des structures de sécurité". Il avait aussi dévoilé que toutes les élections russes "ont été falsifiées partout".

Après cet interview, le Parquet russe avait lancé des poursuites contre lui pour escroquerie dans une affaire immobilière datant de 2011.

La mort de député survenue ce jeudi ravive les tensions entre l'Ukraine et la Russie. "Une fusillade a eu lieu devant l'hôtel Premier Palace, une personne est morte, deux ont été blessées et sont hospitalisées" a déclaré le patron de la police de Kiev, Andreï Grichtchenko, tout en précisant que Denis Voronenkov était bien la personne morte retrouvée.

Le président Ukrainien Pedro Porochenko a d'ores et déjà qualifié ce meurtre d'"acte de terrorisme" orchestré par la Russie.

Le pays d'origine du député nie quant à lui tout en bloc et qualifie ces accusations comme étant "absurdes".

Ce jeudi 23, un ancien député russe opposant du pouvoir a été tué à Kiev.

Commentaires

-