Migrants en Méditerranée: l'Union européenne prépare une action militaire contre les passeurs

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Migrants en Méditerranée: l'Union européenne prépare une action militaire contre les passeurs

Publié le 23/04/2015 à 08:20 - Mise à jour à 08:28
©Alessandro Bianchi/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Les dirigeants des pays membres de l'Union européenne doivent se prononcer ce jeudi sur la possibilité d'une opération militaire ciblée contre les passeurs de migrants en Libye.

Les dirigeants européens se réunissent ce jeudi en urgence à Bruxelles pour trouver une réponse au drame humanitaire qui se joue en Méditerranée où plus de 1.750 migrants ont perdu la vie depuis début 2015 an tentant de rejoindre l'Europe.  

C'est le nouveau naufrage de dimanche 19 avril qui a coûté la vie à près de 800 personnes qui a décidé les représentants des 28 pays de L'UE a établir un projet de déclaration commune en vue de la mise en place d'une opération militaire ciblée contre les trafiquants d'être humains qui officient depuis la Libye. Si cette action militaire venait à être menée il s'agirait d'une première dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine.

Le texte préparatoire de cette réunion explique qu'il faut "entreprendre des efforts systématiques pour identifier, capturer et détruire les bateaux avant qu'ils ne soient utilisés par les trafiquants". Un position défendue par le chef du gouvernement italien Matteo Renzi, dont le pays doit faire face à un flot de migrants sans précédent ces dernières semaines. Cette opération militaire pourrait s'appuyer sur l'expérience de l'opération européenne "Atalante" de lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes entre 2011 et 2012.

Toutefois comme le rappelle le député européen français Arnaud Danjean interrogé par RTL "pour détruire des embarcations en Libye, il faut un mandat juridique" des Nations unies.

Le texte examiné par les représentants des pays membres de l'Union prévoit également de renforcer les moyens financiers de l'agence chargée de la surveillance des frontières, Frontex, afin d'augmenter leurs opérations de surveillance et de sauvetage en mer.

Enfin, un troisième volet proposé aux États d'accueillir "au moins 5.000 personnes ayant obtenu le statut de réfugiés", dans le cadre d'un projet de réinstallation.

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'UE doit se prononcer sur la possibilité d'une opération contre les passeurs de migrants en Méditerranée.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-