Mort de Jeffrey Epstein: son autopsie révèle des fractures au niveau du cou

Mort de Jeffrey Epstein: son autopsie révèle des fractures au niveau du cou

Publié le :

Jeudi 15 Août 2019 - 16:59

Mise à jour :

Jeudi 15 Août 2019 - 17:01
© STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les résultats de l'autopsie de Jeffrey Epstein, retrouvé inanimé dans sa cellule samedi dernier, n'ont pas permis de lever les doutes sur les causes exactes de la mort. Nombreux sont ceux qui ne croient toujours pas à un suicide du financier américain accusé de pédophilie.

Le flou persiste autour du "suicide apparent" de Jeffrey Epstein, retrouvé mort samedi matin dans sa cellule à la prison fédérale de Manhattan à New York.

Ses conditions de détention et de surveillance sont au cœur de la polémique et le directeur de la prison a même été muté, alors que deux employés ont été suspendus le temps de l'enquête.

Jeffrey Epstein, 66 ans, était un célèbre financier américain, qui comptait de nombreuses célébrités parmi ses amis, et aussi des hommes politiques. Et pas seulement des Américains.

Il était soupçonné de pédophilie et d'être à la tête d'un réseau d'exploitation sexuelle de mineures. Il était incarcéré en l'attente de son procès et risquait jusqu'à 45 ans de prison.

Lire aussi: Mort du pédophile présumé Jeffrey Epstein - le suicide remis en cause

Rapidement, les théories complotistes ont fleuri sur les réseaux sociaux, certains arguant que Jeffrey Epstein connaissait les secrets d'hommes politiques célèbres et que quelqu'un l'avait tué pour le faire taire.

L'autopsie devait permettre de lever le flou sur les causes de sa mort et de confirmer qu'il s'agissait bien d'un suicide. Mais les résultats révélés par le Washington Post ce jeudi 15 août font persister le doute.

Le journal américain explique que le rapport d'autopsie fait état de plusieurs fractures au niveau du cou. L'os hyoïde, qui se situe au-dessus du larynx dans la partie antérieure du cou, a notamment été brisé.

Selon les experts médico-légaux, ce type de blessures peut apparaître chez les personnes qui se suicident par pendaison mais aussi en cause d'homicide par strangulation.

Les premiers résultats de l'autopsie du corps de Jeffrey Epstein n'ont pas encore permis de certifier qu'il s'était bien suicidé.


Commentaires

-