Mort du pédophile présumé Jeffrey Epstein: le suicide remis en cause

Mort du pédophile présumé Jeffrey Epstein: le suicide remis en cause

Publié le :

Dimanche 11 Août 2019 - 10:43

Mise à jour :

Dimanche 11 Août 2019 - 10:44
©Photo STEPHANIE KEITH/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Jeffrey Epstein, le financier américain accusé de pédophilie, a été retrouvé mort dans sa cellule samedi 10 août. Il attendait son procès et risquait 45 ans de prison. Mais son suicide a provoqué un scandale aux Etats-Unis, certains criant au complot. Le FBI va enquêter.

Le financier américain Jeffrey Epstein, 66 ans, incarcéré dans la prison fédérale de Manhattan à New York en l'attente de son procès pour pédophilie, a été retrouvé mort dans sa cellule samedi matin. Il se serait suicidé par pendaison.

Le 23 juillet dernier, il avait déjà été retrouvé inanimé dans sa cellule avec des marques sur le cou et avait alors été placée sous surveillance. Mais il avait été placé dans une unité à sécurité renforcée quelques jours plus tard.

Jeffrey Epstein était poursuivi pour agressions sexuelles sur mineures. Entre 2002 et 2005 (voire plus longtemps), il avait constitué un réseau de jeunes filles, pour certaines des collégiennes, avec qui il avait des relations sexuelles dans ses propriétés luxueuses, entre New York et la Floride.

Précédemment: Jeffrey Epstein, milliardaire proche de Trump et Clinton, arrêté dans une affaire de pédophilie

Son système était rodé. Il avait employé des gens pour recruter des jeunes filles, et aussi pour gérer son réseau et organiser des soirées mondaines auxquelles on soupçonne de nombreuses personnalités (politiques notamment) d'y avoir participé.

Le sexagénaire risquait jusqu'à 45 ans de prison et son procès ne devait s'ouvrir qu'en 2020. Il avait cherché à obtenir une liberté sous caution, mais avait été débouté.

Sa mort soulève des questions. Des opposants politiques ont remis en cause la thèse du suicide, et sur les réseaux sociaux les conspirationnistes ne se sont pas fait prier pour alimenter la polémique.

A qui profiterait le suicide de Jeffrey Epstein? Selon les partisans des théories du complot, à de nombreuses personnalités publiques comme Bill Clinton ou le prince Andrew.

Donald Trump, qui a été ami avec Jeffrey Epstein, et avait d'ailleurs évoqué son "goût" pour les femmes jeunes au début des années 2000, a retweeté le message d'un acteur américain, qui disait que le prédateur sexuel avait des informations sur Bill Clinton et sa famille. Sous-entendant là que l'ancien président américain avait un rapport avec la mort de Jeffrey Epstein.

Les victimes et leurs proches, qui ne pourront obtenir justice, veulent des réponses. Le FBI a ouvert une enquête pour comprendre comment un détenu a pu se suicider dans une prison aussi sécurisée. Le ministère de la Justice va mener ses propres investigations.  

Le pédophile présumé Jeffrey Epstein a été retrouvé mort dans sa cellule samedi matin.


Commentaires

-