Nigeria: Muhammadu Buhari remporte l'élection présidentielle aux dépens de Goodluck Jonathan

Nigeria: Muhammadu Buhari remporte l'élection présidentielle aux dépens de Goodluck Jonathan

Publié le :

Mercredi 01 Avril 2015 - 08:01

Mise à jour :

Mercredi 01 Avril 2015 - 09:33
©Akintunde Akinleye/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Le candidat de l'opposition Muhammadu Buhari a remporté l'élection présidentielle au Nigeria. Le président sortant Goodluck Jonathan a immédiatement reconnu sa défaite. Aucune violence postélectorale majeure n'est à déplorer pour l'instant.

La première élection présidentielle au Nigeria depuis 1999 a été remportée par l'opposant Muhammadu Buhari qui s'impose avec 53,9% des voix devant le président sortant, Goodluck Jonathan qui ne totalise que 44,9% des suffrages exprimés. Le second tour de cette élection s'était déroulé samedi 28 et dimanche 29 mars.

La victoire de Muhammadu Buhari a été reconnue par le perdant. Elle constitue une première alternance démocratique au Nigeria, marquant un tournant majeur dans l'histoire politique agitée de ce pays qui a connu six coups d'Etat militaires depuis l'indépendance, en 1960, et qui a été gouverné par le même parti depuis la fin des dictatures militaires, il y a 16 ans. Buhari est par ailleurs un des généraux dirigeants d'une junte militaire en place entre 1983 et 1985.

Le président de la République, François Hollande, s'est empressé de féliciter Muhammadu Buhari et "salué la détermination du peuple nigérian" ainsi que "le sens des responsabilités" de Goodluck Jonathan, qui a reconnu sa défaite.

La passivité de l'administration du président sortant dans la lutte contre Boko Haram et un contexte économique dégradé dû à la baisse des prix du pétrole (le Nigeria est le premier producteur de pétrole d'Afrique) ont coûté la victoire à Goodluck Jonathan. Tandis que la campagne basée sur la lutte contre la corruption et la pauvreté de Muhammadu Buhari a porté ses fruits.

La tenue de cette élection est une victoire pour le Nigeria, tout bord politique confondu, car elle a pu se dérouler dans une relative sécurité malgré les menaces de Boko Haram, qui sévit dans le nord-est du pays, de tout faire pour empêcher que ce vote est lieu. L'offensive de la coalition internationale (à laquelle participent des pays de la région mais aussi la France pour un soutien logistique) contre le groupe terroriste semble avoir réduit sa capacité de nuisance.

 

Muhammadu Buhani est le nouveau président du Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-