Nucléaire: premier essai de bombe H réussi, dit la Corée du Nord

Nucléaire: premier essai de bombe H réussi, dit la Corée du Nord

Publié le 06/01/2016 à 08:58 - Mise à jour à 09:02
©Kyodo/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Corée du Nord a annoncé ce mercredi avoir "réussi" un essai de bombe nucléaire. L'information, corroborée par plusieurs éléments, est inquiétante car il s'agirait d'une "bombe H", bien plus puissante que les "bombes A" testées par Pyongyang par le passé. Les pays de la région et les Etats-Unis ont condamné.

C'est le type de bombe nucléaire le plus puissant. La Corée du Nord a annoncé ce mercredi 6 avoir réussi son premier essai de bombe à hydrogène, dite "bombe H". Les dirigeants de l'Etat le plus fermé au monde ont également affirmé que l'engin était "miniaturisé", ce qui permet d'accroître fortement la portée de ses bombes.

"Le premier essai de bombe à hydrogène de la République a été mené avec succès à 10h heure locale (1h30 heure de Paris) le 6 janvier 2016, sur le fondement de la détermination stratégique du Parti des travailleurs" au pouvoir, a annoncé la télévision officielle nord-coréenne ce mercredi. Puis d'ajouter: "avec le succès parfait de notre bombe H historique, nous rejoignons les rangs des États nucléaires avancés". Une information inquiétante corroborée par plusieurs éléments.

Tout d'abord, l’Institut américain de géologie (USGS) et l’agence de météorologie sud-coréenne ont enregistré un séisme d'une magnitude allant de 4,2 à 5,1 sur l'échelle de Richter dont l'épicentre était situé dans la zone montagneuse et reculée de Punggye-ri (nord-est du pays), où Pyongyang a installé son principal site d'essais nucléaire. Des images satellites dévoilée le 3 décembre par l’institut américano-coréen de l’université Johns-Hopkins à Washington montraient également qu'un nouveau tunnel, potentiellement utilisable pour un essai nucléaire, avait été creusé sur le site.

Immédiatement après l'annonce par les médias d'Etat de Corée du Nord de l'essai, la Corée du Sud a "condamné avec force" cet acte, considéré par le Japon comme une "sérieuse menace" contre la sécurité et la stabilité de la région. Dénonçant une "provocation", les Etats-Unis ont "appel(é) à nouveau la Corée du Nord à respecter ses obligations et ses engagements internationaux", tout en se refusant à "confirmer ces affirmations" pour le moment. Puis de prévenir: "nous continuerons a protéger et défendre nos alliés dans la région, y compris la Corée du Sud, et nous répondrons de manière appropriée à toute provocation nord-coréenne".

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit se réunir, à huis clos, ce mercredi à New York en fin de matinée (vers 17h heure de Paris) pour aborder la question.

Cet essai est le quatrième réalisé par la Corée du Nord, après ceux de 2006, 2009 et, le dernier, 2013. Jusqu'ici, des bombes A à fission, moins puissantes, avaient été testées, valant à Pyongyang de nombreuses sanctions internationales. Cet essai "réussi" de bombe H "miniaturisée" est une nouvelle étape car celle-ci est bien plus destructrice et peut également être chargée dans des ogives de missiles à plus longue portée.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


"Nous continuerons a protéger et défendre nos alliés dans la région", ont prévenu les Etats-Unis.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-