Orlando, Bataclan, Nice, Berlin, Manchester: les lieux de fête visés par les terroristes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Orlando, Bataclan, Nice, Berlin, Manchester: les lieux de fête visés par les terroristes

Publié le 23/05/2017 à 11:02 - Mise à jour à 11:16
©Sophie Benoist/FranceSoir
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une nouvelle attaque terroriste a eu lieu lundi soir à Manchester à l'issue du concert d'Adriana Grande, faisant 22 morts et une soixantaine de blessés selon un bilan encore provisoire. Ce n'est pas la première fois qu'un attentat, perpétré par des islamistes, vise un lieu de fête et de musique: les villes d'Orlando, de Paris, de Nice et de Berlin en ont déjà souffert.

Les Britanniques se sont réveillés sous le choc ce mardi 23 au matin après avoir appris qu'une attaque terroriste avait eu lieu la veille à Manchester. A l'issue d'un concert de la chanteuse Adriana Grande, une explosion a retenti dans l'enceinte d'une salle de spectacles, faisant au moins 22 morts et une soixantaine de blessés. Selon les dernières informations divulguées par les autorités britanniques, cet attentat terroriste a été perpétré par un kamikaze qui s'est fait sauter à la fin du concert.

Ce n'est pas la première fois qu'une attaque terroriste vise un lieu de fête et de musique. Par le passé, les villes d'Orlando, de Paris, de Nice et de Berlin ont également vécu un moment tragique. Dans la plupart des cas, ces attaques avaient eu lieu dans des endroits où des foules denses se retrouvaient, permettant aux assaillants de faire un grand nombre de victimes. "Les terroristes cherchent à créer une ambiance de peur. Il est important que nous menions nos vies", a ainsi rappelé Ian Hopkins ce mardi matin, le patron de la police de Manchester.

Pour rappel, le 13 novembre 2015 à Paris, un commando djihadiste avait attaqué le Bataclan, une salle de concert de la capitale. Trois terroristes avaient procédé à une prise d'otages lors de laquelle ils avaient tué 90 personnes. En parallèle, deux autres commandos circulaient dans les rues de Paris et aux abords du Stade de France, fusillant à la kalachnikov de nombreuses personnes attablées en terrasses. Au total, 130 personnes avaient été tuées et 400 autres avaient été blessées.

Quelques mois plus tard, en juin 2016, Omar Seddique Mateen avait tué 49 personnes dans une boîte de nuit gay d'Orlando en Floride, devenant l'auteur de la pire tuerie de masse de l'histoire des Etats-Unis, revendiquée par les djihadistes du groupe Etat islamique. Agé de 29 ans, il était connu du FBI pour sa radicalisation islamiste. Le mois d'après à Nice (Alpes-Maritimes), un attentat au camion-bélier avait fait 86 morts et de nombreux blessés sur la Promenade des Anglais. Revendiquée par l'Etat islamique, l'attaque avait eu lieu le 14 juillet, jour de fête nationale. Son auteur, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, avait foncé sur la foule au volant d'un camion et avait fait feu sur des policiers avant d'être abattu.

Même mode opératoire pour l'attentat qui avait eu lieu à Berlin en décembre 2016 lors du marché de Noël. Là encore, un camion avait foncé sur la foule dans le centre de la capitale allemande. Le bilan s'élevait à 12 morts et une cinquantaine de blessés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Depuis plusieurs années, les lieux de fête sont visés par les islamistes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-